Coronavirus: Brussels Airport distribuera des masques aux passagers

Brussels Airport a communiqué mercredi que l’aéroport distribuerait à partir du 18 mai, et durant sa « phase de redémarrage », des masques à tous les passagers et au personnel, dans le cadre du déconfinement qui s’est enclenché cette semaine. La communication de l’aéroport national suit une brève polémique sur la nécessité ou non d’y imposer le port généralisé du masque buccal comme c’est le cas depuis lundi dernier dans les transports en commun (pour les 12 ans et plus) de tout le pays, dès l’entrée en gare ou à l’arrêt.

Le Médiateur fédéral de l’aéroport a adressé mardi un courrier à la Première ministre Sophie Wilmès, lui recommandant de faire clarifier en Conseil national de sécurité que le port du masque est obligatoire dans tous les aéroports de Belgique. Brussels Airport conteste cette lecture, avançant ne pas être une structure de transport public.

Au cabinet du ministre de la Mobilité François Bellot, on indiquait mardi partager l’avis de l’aéroport sur ce point, et considérer donc le site comme un lieu où le port du masque est recommandé mais pas obligatoire.

Brussels Airport tourne actuellement à un rythme très réduit, avec « une quinzaine de vols passagers par jour en moyenne, donc quelques centaines de passagers par jour, contre 80 à 90.000 en moyenne en temps normal », précise l’aéroport mercredi. Il a mis en place différentes mesures pour assurer ce fonctionnement avec la distanciation sociale nécessaire (autocollants, plexiglas aux comptoirs, etc.) et a installé des distributeurs de gels dans le terminal, auxquels s’ajoutera donc bientôt la distribution de masques buccaux.

« Brussels Airport considère que le port du masque pourra être rendu obligatoire par les autorités compétentes préalablement à l’augmentation du trafic passagers dans les semaines qui viennent », ajoute l’aéroport.