Comment vos émotions sont utilisées par les publicitaires

Digital Google, Apple, Facebook, Twitter, tous vous connaissent par cœur. Vos données n’ont plus de secrets pour eux : votre date de naissance, votre sexe, vos dernières vacances, parfois même ce que vous avez mangé (et oui la localisation était activée lorsque vous avez été au resto la semaine dernière !) et ce sont les publicitaires qui s’en donnent à coeur joie.

Désormais ce ne sont plus vos mots-clés qui intéressent les publicitaires mais plutôt… vos émoticônes. Déçu, frustré, heureux, vos sentiments et ressentis sont une mine d’or.

En effet, avec le nouvel outil de suivi des émoticônes de Twitter, les annonceurs peuvent contrôler comment et quand les utilisateurs postent des émojis, puis utiliser ces données pour déterminer les états émotionnels des personnes, explique Vox. En fonction de ces sentiments, les entreprises peuvent proposer des annonces hautement personnalisées qui correspondent aux émotions en temps réel des utilisateurs.

Cette technique est unique dans le monde de la publicité. Elle recourt même à l’intelligence artificielle en cas d’utilisation d’émoticônes aux émotions ambiguës (sans bouche par exemple). L’intelligence artificielle analyse si l’émoji est utilisé dans un contexte positif, négatif ou neutre et produire une publicité correspondante.

La question du respect de la vie privée se posent une nouvelle fois avec ces techniques, vous voilà prévenu.

C.D.