Clôture en ordre dispersé pour les Bourses européennes, le BEL 20 à l’équilibre

La Bourse de Bruxelles terminait de justesse sur un gain de 0,01 % à 3.826,95 points avec 11 de ses éléments en hausse. arGEN-X (286,00) était toujours en tête des baisses avec une chute de 3,77 %, suivie par UCB (79,78) qui abandonnait 2,64 %, Solvay (98,38) gagnant 0,16 % alors que Galapagos (70,00) terminait 0,74 % plus bas que lundi.

La Bourse de Paris a clôturé dans le vert (+0,22 %), au terme d’une séance agitée, marquée par le décrochage des valeurs technologiques à Wall Street et un discours du président de la Fed qui s’est voulu rassurant sur la remontée des taux. L’indice CAC 40 a pris 12,40 points à 5.779,84 points, au lendemain d’un recul de 0,11 %.

La Bourse de Londres réalisait une performance similaire à sa voisine française, le FTSE-100 terminant la journée sur une hausse de 0,21 %. Le bilan était nettement moins positif du côté de la Bourse de Francfort, le DAX cédant 0,61 %.

Valeurs de clôture du 23 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev – 53,14 (53,18)
  • Ackermans – 127,40 (127,50)
  • Aedifica – 104,20 (104,40)
  • Ageas + 47,41 (47,23)
  • Aperam + 35,02 (34,90)
  • arGEN-X – 286,00 (297,20)
  • Barco + 19,83 (19,39)
  • Cofinimmo + 130,40 (130,20)
  • Colruyt + 50,22 (49,67)
  • Galapagos – 70,00 (70,52)
  • GBL – 82,60 (82,66)
  • ING + 9,10 (8,96)
  • KBC + 60,42 (59,02)
  • Proximus + 18,14 (17,85)
  • Sofina – 281,50 (282,50)
  • Solvay + 98,38 (98,22)
  • Telenet – 33,98 (34,66)
  • UCB – 79,78 (81,94)
  • Umicore + 48,00 (47,66)
  • WDP + 28,62 (28,54)

L’avis du Broker pour Belfimmo, Lotus Bakeries et Melexis

Befimmo (+1,3 % à 34 euros) a été confirmé à « conserver » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant descendu de 40 vers 37 euros. « Nous avons mis à jour notre modèle de valorisation suite à la publication des résultats pour 2020, afin de refléter la valeur à long terme des projets en cours de développement. Le groupe reste dans une phase de transition qui durera encore plusieurs années. En ce qui concerne l’exercice 2021 de manière plus spécifique, nous avons été déçus des objectifs de la direction au niveau des coûts ».

Lotus Bakeries (+1,9 % à 4.250 euros) a vu son objectif de cours grimper de 3.150 vers 4.700 euros chez ING, la recommandation étant maintenue à « conserver ». L’analyste souligne s’attendre à une accélération de la croissance organique pour les trois prochaines années, mais il estime que ces perspectives favorables se reflètent déjà dans la valorisation du producteur de biscuits. « La prime du titre atteint 60% par rapport aux concurrents ».

Melexis (-3,2 % à 95,2 euros) a récemment été relevé de « conserver » vers « a cheter » chez KBC Securities, avec un objectif propulsé de 60 vers 105 euros. Pour les prochaines années, l’analyste s’attend à une progression du bénéfice par action de l’ordre de 29% par an. « L’activité sera soutenue par les nouvelles tendances dans la production d’automobile, avec un contenu en semi-conducteurs qui devrait continuer à progresser ». Suite aux résultats de l’exercice 2020, Melexis avait enregistré de très nombreuses révisions favorables sur ses objectifs.