Bourse: les marchés européens renouent avec la nervosité et finissent dans le rouge

Placements & Marchés

Les marchés européens ont renoué avec la nervosité ce jeudi, avant le discours du patron de la Réserve fédérale américaine Jerome Powell, tandis que la BCE a donné des espoirs au marché sur un plan de mesures pour combattre le ralentissement économique.

« On pensait avoir une séance d’accalmie mais on repart dans des excès de volatilité. La nervosité a repris le dessus » dans une séance marquée par peu de volume, a indiqué à l’AFP Thierry Claudé, gérant chez Kiplink Finances. « Quel va être le discours de M. Powell? Le flou persiste« , et « peut-être que certains investisseurs anticipent un discours en demi-teinte et vendent leurs positions avant« , explique le spécialiste.

L’intervention du patron de la Fed est prévue vendredi à 16h à Jackson Hole dans le Wyoming, devant le gotha des banquiers centraux et des économistes.

La prochaine réunion monétaire de la Banque centrale américaine est prévue les 17 et 18 septembre, et les marchés s’attendent largement à une nouvelle baisse des taux d’intérêt.

Un ralentissement potentiellement plus grave qu’attendu

Les gouverneurs de la Banque centrale européenne ont de leur côté reconnu que le ralentissement économique pourrait être plus grave qu’attendu et s’interrogent sur la forme que pourrait prendre leur train de mesures de relance, d’après un compte-rendu publié jeudi.

La BCE évoque désormais des « doutes généralisés quant au deuxième semestre » de 2019, en ce qui concerne une reprise de la croissance et de l’inflation.

« La baisse du marché a été accentuée du fait du faible volume et malgré quelques bonnes nouvelles« , souligne M. Claudé.

La croissance de l’activité privée dans la zone euro a ainsi progressé en août, atteignant son niveau le plus haut depuis deux mois, mais « à un rythme peu soutenu« , tandis que l’indice PMI manufacturier français a fait mieux que prévu.

Le point à la clôture:

  • A Bruxelles, le BEL20 a perdu 0,43 %, à 3 510,11 (−15,14) avec 11 de ses éléments dans le rouge;
  • A Paris, l’indice principale de la Bourse, le CAC 40, a perdu 47,23 points pour terminer à 5.388,25 points, dans un volume d’échanges faible de 2,9 milliards d’euros. La veille, il avait gagné 1,70%;
  • La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,05% jeudi, plombée notamment par le bond de la livre, en raison d’un regain d’optimisme autour du Brexit et par les craintes de récession aux Etats-Unis. A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 75,79 points à 7.128,18 points;
  • La Bourse de Francfort a fini jeudi en baisse, le Dax cédant 0,47%, dans un marché affecté par des informations de presse sur la non nécessité d’un stimuli économique venu de la première économie européenne.