Boeing sommé de faire preuve de réalisme sur le retour en service du 737 MAX

Le patron de l’autorité de l’aviation civile américaine va sommer le PDG de Boeing de faire preuve de réalisme sur le calendrier de retour en vol du Boeing 737 MAX, cloué au sol après deux accidents qui ont fait 346 morts, selon un courrier officiel de la FAA.

Les deux hommes, Steve Dickson, qui est à la tête de la FAA depuis quelques mois seulement et Denis Muilenburg doivent se rencontrer ce jeudi à Washington, indique la FAA dans une lettre envoyée aux commissions en charge du transport aérien du Congrès et dont l’AFP a obtenu des extraits.

De fait, M. Dickson n’est pas content de la politique de communication de Boeing dans ce dossier accusant le constructeur aéronautique de vouloir lui forcer la main.

M. Dickson « craint que Boeing ne continue de poursuivre un calendrier de retour en service irréaliste en raison de délais qui se sont accumulés pour des raisons diverses« , peut-on lire dans la lettre.

Mais « plus inquiétant encore, l’administrateur veut dire directement à Boeing que certaines des prises de position publiques (du constructeur aéronautique) pouvaient donner l’impression de vouloir forcer la FAA à agir plus vite« , pour la missive au ton très sévère.

Il compte donc rappeler M. Muilenburg à l’ordre pour « qu’il soit parfaitement clair que la FAA comme Boeing doivent prendre le temps qu’il faut pour bien faire les choses« .

MCAS

Les multiples enquêtes menées aussi bien par les autorités de l’aviation en Indonésie où s’est écrasé un Boeing 737 MAX de Lion Air l’année dernière tout comme en Ethiopie après l’accident d’un appareil d’Ethiopian Airlines ont mis en cause le logiciel anti-décrochage MCAS de l’appareil et mis à jour d’autres manquement du constructeur.

Aux Etats-Unis, les enquêtes au sein de commissions parlementaires ont aussi mis en évidence une relation très étroite entre la FAA et le constructeur, les autorités fédérales ayant laissé des pans entiers du processus de certification du 737 MAX aux mains de Boeing.

Le MAX, qui est l’avion vedette de Boeing avec des milliers de commandes déjà engrangées est cloué au sol depuis mars, et mercredi M. Dickson a clairement laissé entendre qu’il ne reprendra son service commercial qu’en 2020.