BMW et Great Wall vont investir 650 millions d’euros pour produire des Mini électriques en Chine

Le constructeur allemand BMW et le Chinois Great Wall Motor vont investir près de 650 millions d’euros (714,7 millions de francs) dans une nouvelle usine pour y fabriquer notamment des Mini électriques, a annoncé le groupe bavarois vendredi.

La construction du site à Zhangjiagang dans la province de Jiangsu, qui accueillera quelque 3000 employés pour une capacité de 160.000 unités par an, doit durer de 2020 à 2022, a précisé BMW dans un communiqué. 

La collaboration avec Great Wall « est une étape stratégique importante pour la marque », a expliqué Nicolas Peter, directeur financier du constructeur allemand. 

En plus des citadines allemandes, les partenaires vont « développer ensemble des voitures électriques » et l’usine accueillera « la fabrication de plusieurs modèles et marques de Great Wall », précise le groupe munichois. 

L’usine doit également permettre à BMW de « produire à des conditions attractives un grand nombre de voitures électriques Mini pour le marché mondial » a détaillé M. Peter, en plus de l’usine existante à Oxford, au Royaume-Uni. 

Le groupe, à qui des observateurs ont reproché d’avoir accumulé trop de retard dans le virage électrique, proposera 25 modèles électrifiés d’ici 2023, dont plus de la moitié entièrement électriques, et veut avoir vendu dans le monde un million de ces voitures d’ici fin 2021