Après la fusion PSA-Fiat Chrysler (Stellantis) : « Chaque marque aura sa chance »

Le groupe Stellantis, qui rassemble désormais les groupes Peugeot et Fiat, « donnera sa chance à chaque marque », assure son directeur général Carlos Tavares. L’ex-dirigeant de PSA a dévoilé ce mardi les grandes lignes de ses plans pour le groupe: des synergies pour devenir plus compétitif, l’électrification des gammes et de nouvelles ambitions en Chine.

« Rendre les véhicules électriques abordables pour les classes moyennes sera l’enjeu des prochaines années », souligne Carlos Tavares. Le groupe propose déjà 29 modèles électrifiés via ses 14 marques et lancera 10 véhicules supplémentaires d’ici la fin 2021.

Chaque modèle lancé d’ici 2025 aura sa version électrifiée. Le groupe va également renforcer ses offres dans la mobilité à travers ses marques Leasys et Free2Move.

Le directeur général de Stellantis doit dévoiler dans les prochains mois son plan stratégique pour le nouveau groupe. Mais il assure déjà que, de Chrysler à Fiat en passant par DS, Dodge, Opel et Lancia, chaque marque aura sa chance.

« Chaque marque doit être capable de se projeter dans l’avenir », souligne ce passionné d’automobiles, rappelant que sa première voiture était une Alfa Romeo. Y aura-t-il une nouvelle Citroën à moteur Maserati? « On peut rêver à tout, dès qu’on assure notre pérennité par la récurrence de nos résultats », répond Carlos Tavares.

Nouvelle stratégie en Chine

Avant de partir à la rencontre de ses nouvelles équipes, Carlos Tavares a également tenu à les rassurer sur les éventuels licenciements qui découleraient de la fusion. Lui qui se dit concentré, lucide et excité par cette fusion qu’il a menée à bout, considère que c’est l’absence de fusion qui aurait été « grave du point de vue social ».

« Les synergies seront réalisées grâce à des stratégies avisées en matière d’achat et d’investissement, l’utilisation optimisée des motorisations et des plateformes, partagées au sein du groupe, à la mise en oeuvre d’une R&D de pointe ainsi qu’une attention constante portée à l’efficience de la production industrielle et des équipements », détaille la direction de Stellantis.

Neuf comités de gouvernance internationaux et intermarques ont été constitués, couvrant des sujets comme la performance et la stratégie, la planification, les régions, la fabrication, les marques et le design.

En Chine, premier marché mondial, les deux familles ne sont pas satisfaites de leurs performances, et Carlos Tavares promet une « remise à plat complète de la stratégie du groupe » d’ici la fin 2021.

Dans le Royaume-Uni post-Brexit, le groupe devrait prendre des décisions importantes sur ses implantations dans les prochaines semaines.

Stellantis doit encore définir ses ambitions dans le sport automobile, où il est présent en Formule 1 notamment avec Alfa Romeo et en Formule E avec DS. « Nous avons besoin du sport automobile, c’est un vecteur de validation de l’innovation », souligné M. Tavares.

Chaises musicales aux postes de direction

Côté nominations, le directeur de Peugeot Jean-Philippe Imparato a pris la tête d’Alfa Romeo et a été remplacé par l’ex-directrice de Citroën Linda Jackson.

Mike Manley, l’ex-directeur général de FCA, va diriger le groupe en Amérique du Nord. L’ex-directeur d’Alfa Romeo Timothy Kuniskis, devient numéro un chez Chrysler, pour un intérim, et de Dodge. Olivier François reste à la tête de Fiat, Christian Meunier à Jeep, Vincent Cobée chez Citroën, et Michael Lohscheller chez Opel/Vauxhall.

Luca Napolitano, ancien responsable de Fiat en Europe, a pris la tête de Lancia. Richard Palmer, chargé de l’expansion commerciale au sein de FCA, a été nommé directeur financier de Stellantis. Le directeur financier de PSA, Philippe de Rovira, dirige les filiales (financements, occasions, après-vente, concessions).

« Cette équipe hautement compétitive, engagée et équilibrée tirera parti de ses compétences combinées et de sa diversité pour piloter Stellantis, afin qu’elle devienne une entreprise de référence », déclare le directeur général de Stellantis Carlos Tavares.

La direction du design est elle partagée entre Ralph Gilles (Chrysler, Dodge, Jeep, Ram, Maserati, Fiat en Amérique latine) et Jean-Pierre Ploué (Abarth, Alfa Romeo, Citroën, DS, Fiat Europe, Lancia, Opel, Peugeot, Vauxhall).

Enfin, Bertand Blaise, responsable de la communication de PSA, assure désormais ce rôle chez Stellantis.