Amazon potentiellement responsable des produits défectueux vendus par des tiers

Digital

C’est l’épée de Damoclès qui pend au-dessus du géant du commerce en ligne depuis que la cour d’appel de Philadelphie a statué mercredi en faveur d’une plaignante irrémédiablement blessée par un produit instable.

Le modèle d’affaires d’Amazon permet aux vendeurs tiers de « se dérober des clients, laissant ceux blessés par des produits défectueux sans possibilité de recours », a motivé la juge Jane Richards Roth de la cour d’appel fédérale de Philadelphie dans sa prise de position relayée par Reuters.

Cette analyse est susceptible d’exposer le détaillant en ligne à des poursuites alors que bon nombre de tribunaux de niveau juridictionnel inférieur avaient eu des jugements contraires.

L’entreprise de Jeff Bezos possède son propre inventaire mais autorise également des fournisseurs intermédiaires – principalement des petites et moyennes entreprises – à utiliser Amazon comme une boutique. Certains entreposent même leur marchandise dans les installations d’Amazon.

Amazon a généré environ 11 milliards de dollars de revenus grâce aux services fournis à des vendeurs tiers lors du précédent trimestre terminé en mars.

Quelque 58%, ou 160 milliards de dollars, des ventes brutes de marchandises physiques ont été réalisées par des fournisseurs indépendants en 2018, a révélé le PDG en avril, montrant l’ampleur du risque potentiel auquel Amazon est exposée.

Des géants de la vente au détail tels que Walmart, Target et Best Buy ont déploré l’opacité des relations entre Amazon et les vendeurs hébergés dans une lettre adressée en juin dernier à la Federal Trade Commission.

La responsabilité des produits défectueux est généralement régie par les lois de l’État et la décision de mercredi est fondée sur les lois de Pennsylvanie, où réside le client, la plaignante.

En 2016, elle avait attaqué Amazon, affirmant devant un tribunal fédéral de Pennsylvanie qu’elle avait perdu la vision d’un de ses yeux à cause d’une laisse rétractable achetée sur la plateforme d’e-commerce.

Le vendeur tiers, The Furry Gang, qui avait directement livré le produit depuis le Nevada avait ensuite disparu dans la nature.