Allianz dote sa holding chinoise d’un capital de 350 millions d’euros

Le géant allemand de l’assurance Allianz a doté sa holding en Chine, qu’il détient entièrement, d’environ 350 millions d’euros de capital, laissant présager des opérations de croissance externe dans un marché en pleine libéralisation.

Le munichois a indiqué jeudi avoir obtenu le feu vert définitif des régulateurs du pays « pour la mise en service de la première société de portefeuille d’assurances entièrement sous contrôle étranger en Chine », selon un communiqué.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole du groupe a précisé que le capital de départ de cette entité serait de 2,72 milliards de renminbi, soit environ 352 millions d’euros selon le taux de change actuel. Cet apport proviendra d’Allianz SE, la société mère du groupe et seul propriétaire de la dite holding.

Celle-ci a son siège à Shanghai et doit démarrer ses activités « au courant du premier trimestre de 2020 », a ajouté la porte-parole.

« Allianz est extrêmement optimiste à l’égard de la Chine et nous sommes résolus à accélérer nos plans de croissance sur ce marché stratégique« , a déclaré Sergio Balbinot, cité dans le communiqué et qui a été nommé par Allianz président non exécutif de la holding (Allianz (China) Insurance Holding Company).

En signe d’ouverture du secteur financier, la Chine a fait sauter l’an dernier le plafond de détention d’entités chinoises par des entreprises étrangères, qui était auparavant limité à 49% dans des coentreprises avec un partenaire local.

Allianz s’est engouffré dans la brèche, de même que son rival français Axa.

Le munichois, qui a démarré ses activités dans les villes côtières de Chine au début des années 1910, emploie aujourd’hui plus de 2.000 personnes dans le pays avec une gamme de produits couvrant l’assurance dommage jusqu’à la gestion d’actifs.