Allemagne: plongeon attendu de la production industrielle en 2019

La production industrielle allemande, plombée par les tensions commerciales internationales, devrait reculer de 4% en 2019 par rapport à l’année précédente, selon une estimation publiée mardi par la fédération du secteur (BDI).

« Après six ans de croissance, l’industrie allemande se trouve en récession depuis le troisième trimestre 2018« , déplore Joachim Lang, directeur du lobby industriel allemand, dans un communiqué.

L’industrie allemande, largement tournée vers les exportations, souffre depuis plusieurs mois du conflit commercial sino-américain, des menaces douanières de Donald Trump sur les ventes d’automobiles, et des incertitudes liées au Brexit.

Cette crise du moteur de l’économie allemande avait fait craindre l’entrée en récession technique de la première économie de la zone euro au troisième trimestre 2019, après un recul du PIB au deuxième trimestre.

Déjouant les pronostics, l’économie allemand a pourtant crû de 0,1% au troisième trimestre. La conjoncture a été soutenue « par la consommation« , avec une progression des dépenses des ménages mais aussi de celles de l’État, avait indiqué l’institut fédéral des statistiques Destatis.

Mais le ralentissement économique devrait se poursuivre. En octobre, le gouvernement a abaissé ses prévisions de croissance pour 2020, tablant sur une hausse du PIB de 1%, contre 1,5% dans les précédentes prévisions.

Les industriels espèrent la signature prochaine d’un accord entre la Chine et les Etats-Unis, qui ont multiplié les signaux positifs suite à la première phase de négociation qui a eu lieu début novembre.

Les voix se multiplient d’ailleurs en Allemagne pour demander au gouvernement allemand de relancer la croissance par la dépense publique: lundi, le BDI s’était notamment associé à la fédération allemande des syndicats, DGB, pour demander « au moins 450 milliards d’euros » d’investissements sur dix ans.