Acier: une amende anticartel de 100 millions d’euros contre Volkswagen, BMW et Daimler

L’office anticartel allemand a infligé jeudi une amende de 100 millions d’euros au total aux trois constructeurs automobiles BMW, Daimler et Volkswagen pour des « pratiques anticoncurrentielles » dans l’achat d’acier long. 

Des représentants des constructeurs et des aciéristes se sont rencontrés « entre 2004 et fin 2013 » pour « discuter » des prix de la matière première. « Dans la mesure où ces discussions n’ont pas été suivies par des négociations individuelles avec les fournisseurs, la concurrence a été empêchée« , explique le président du Bundeskartellamt, Andreas Mundt, dans un communiqué.

Les entreprises mises en cause ont confirmé le processus soupçonné par le gendarme allemand de la concurrence et accepté l’amende, précise l’office.

Cette enquête est distincte d’un dossier anticartel mené par la Commission européenne, qui accuse BMW, Daimler et Volkswagen de s’être entendus pour éviter de se faire concurrence sur les technologies réduisant les émissions polluantes.

Une autre enquête toujours en cours de l’office anticartel allemand concerne l’acier plat, où plusieurs aciéristes sont visés, dont Thyssenkrupp. Selon les médias allemands, l’amende cumulée pour la douzaine de fabricants, accusés d’entente sur les prix, pourrait atteindre 500 millions d’euros.

Le Bundeskartellamt a déjà mené par le passé plusieurs enquêtes du même genre dans la branche acier, et a notamment condamné, en juillet 2018, six entreprises du secteur de l’acier inoxydable à une amende de 205 millions d’euros.