YesWePlay, l’appli qui veut faire décoller la carrière des footballeurs amateurs

L’appli « Yes We Play » s’adresse à une grande partie des acteurs du football. — Mourad Allili / Sipa

  • L’appli YesWePlay Football propose aux joueurs de rentrer leur CV, leurs statistiques et des vidéos susceptibles d’intéresser des clubs.
  • Ses créateurs toulousains sont très ambitieux.

Le Covid-19 et ses confinements ont retardé l’initiative. Mais ils ne l’ont pas sabordée. L’application mobile YesWePlay Football, qui se présente comme une plateforme de recrutement de joueurs, est disponible en ce début d’année 2021. Une nouvelle étape pour un groupe de jeunes Toulousains, âgés de 28 à 33 ans, qui avaient lancé l’association éponyme, en 2014, avant de professionnaliser progressivement leur structure.

« Les joueurs peuvent s’inscrire, créer leur CV complet, avec des vidéos, des statistiques », décrit le directeur commercial Samir Hayani.

L'équipe de YesWePlay Football en compagnie du regretté Gérard Houillier, « qui nous a beaucoup aidés », assure Samir Layani (à droite à côté de Marc Bohui). L’équipe de YesWePlay Football en compagnie du regretté Gérard Houillier, « qui nous a beaucoup aidés », assure Samir Layani (à droite à côté de Marc Bohui). – YesWePlay Football

« Nous avons de très bons retours, les clubs sont en train d’arriver. On attend maintenant le grand rush quand les deux parties vont se rencontrer », poursuit l’associé de Marc Bohui, président de YesWePlay Football. Ce dernier a joué aux Toulouse Fontaines puis à Colomiers, avant d’évoluer dans les réserves de clubs comme Birmingham ou le Servette Genève.

Au fil de ses pérégrinations, il a développé un réseau et une expérience, afin d’inciter des joueurs amateurs, notamment ceux non retenus après un passage par un centre de formation, à tenter leur chance à l’étranger.

La crise du Covid-19, une aubaine pour l’appli ?

Est-ce que l’appli peut concurrencer les agents ? « Non, assure Samir Hayani. Les deux sont complémentaires. Un agent peut, grâce à nous, affiner ses recherches. » Même la période actuelle très compliquée, avec des championnats amateurs à l’arrêt, n’altère pas l’optimisme du jeune Toulousain. « Il y a des entraînements, les clubs sont toujours en activité. De plus, les grosses structures n’ont plus forcément les ressources pour faire des transferts importants. Elles regardent de plus en plus vers le monde amateur. »

L’appli existe pour l’instant en français et en anglais, avant des versions prévues en espagnol, portugais et turc. Elle est gratuite pendant les quatre premiers mois suivant l’inscription pour les joueurs (avant un abonnement mensuel de 4,99 €), et durant toute l’année 2021 pour les clubs (les tarifs varieront ensuite selon le niveau du club). « Nous visons plus de 10.000 inscrits en deux mois et 100.000 sur l’année », assène Samir Hayani.

Rennes

Rennes : Avec leur application Practice, le sport se pratique à plusieurs

Société

Lille : Agir pour le climat ne coûte rien grâce à une nouvelle application

0 partage