XV de France: Laporte défend Brunel, «l’homme de la situation» et dénonce le «système» responsable des maux bleus

Jacques Brunel et Bernard Laporte — Christophe SIMON / AFP

Défait le week-end par l’Angleterre, le XV de France est reparti de Twickenham avec une grosse valise 44-8). L’humiliation est totale, mais pas de panique, rien ne bouge chez les Bleus. Jacques Brunel a reconduit l’effectif naufragé et le patron de la FFR, Bernard Laporte, soutient le sélectionneur, lequel est pour lui « toujours l’homme de la situation ». Sans commentaire.

« On ne va pas réagir à chaque défaite. On doit surtout réfléchir pour trouver des solutions », a ajouté Laporte dans un entretien accordé au Dauphiné Libéré. Celui-ci admet tout de même que le « chantier » est vaste. « Ça fait dix ans qu’on ne gagne pas. On me dit toujours que c’est la faute des entraîneurs.

Laporte ou l’optimisme

Au bout d’un moment, il faut se rendre compte que c’est le système qui fabrique des joueurs qui ne sont plus au niveau », pointe Laporte qui a déjà limogé fin décembre 2017 Guy Novès, alors sélectionneur du XV de France.

« La nomination de Jacques Brunel a permis de mieux appréhender les clubs, de travailler mieux ensemble à l’image de la convention signée avec les clubs », défend-il, avant de conclure en rappelant que la France est championne du monde U20 – source d’optimisme pour l’avenir – et que la sélection féminine se porte bien. C’est déjà ça, oui.

Sport

Guy Novès vs FFR: «Une question d’honneur»… L’ex-sélectionneur du XV de France prêt pour son grand combat