Whirlpool: Avant sa délocalisation, l’entreprise a bénéficié de 375.000 euros d’exonération fiscale

Whirlpool va fermer le site d’Amiens (illustration). — Don Campbell/AP/SIPA

Une information qui devrait irriter les 138 salariés licenciés. Avant de délocaliser son activité en Pologne​, l’usine Whirlpool d’Amiens a bénéficié, en 2017 et en 2018, de près de 375.000 euros d’exonérations fiscales, selon des informations révélées par France Bleu, ce lundi. 

Aidée par un cabinet spécialisé, l’entreprise d’électroménager a réalisé plusieurs opérations pour profiter de dégrèvements fiscaux. Selon les documents auxquels France Bleu a eu accès, l’entreprise a bénéficié d’une réduction de l’impôt sur la taxe foncière et d’un allégement de la taxe de cessation d’activité, soit une économie de 375.000 euros.

Une commission de 32 % pour le cabinet spécialisé

En 2017, Whirlpool a réussi à obtenir une réduction de 167.778 euros de sa taxe foncière, sur les 497.504 euros réclamés. « Le cabinet a épluché tout ce qui pouvait être déduit de l’impôt, par exemple une certaine surface ou des travaux ont été réalisés », explique France Bleu. Selon le média, le cabinet aurait perçu une commission de 32 % du montant économisé, soit 64.426 euros.

En 2018, c’est sur la taxe de cessation d’activité que l’usine Whirlpool a réalisé quelques économies : le fabricant de sèche-linge a obtenu un dégrèvement de 207.151 euros sur les 355.112 euros demandés. Le 30 juillet, la justice a validé l’offre d’Ageco Agencement qui compte reprendre 44 salariés de la société en redressement judiciaire WN, repreneur l’an dernier de l’usine de Whirlpool après la délocalisation de la production en Pologne. Mais les 138 autres salariés, qui ne seront pas repris par l’entreprise, vont être licenciés.

Économie

Concurrence: Une amende jusqu’à 134 millions de dollars pour Whirlpool en France

Lille

Whirlpool à Amiens, de la restructuration à la reprise

27 partages