Washington, Moscou, Pékin, Londres et Paris s’engagent à prévenir la dissémination de l’arme nucléaire

Les cinq pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unis (Etats-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni et France) se sont engagés lundi à « prévenir la poursuite de la dissémination » des armes nucléaires, dans une déclaration commune avant une conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération (TNP).

« Avec pour objectif ultime un monde exempt d’armes nucléaires »

En pleine négociation avec l’Iran, soupçonné de vouloir se doter de la bombe atomique, ces cinq puissances nucléaires soulignent leur « volonté de travailler avec tous les États pour mettre en place un environnement de sécurité permettant d’accomplir davantage de progrès en matière de désarmement, avec pour objectif ultime un monde exempt d’armes nucléaires », précise la présidence française, qui coordonne les travaux de ces pays avant la conférence sur le TNP.