Violences, drogue, excréments… Retour sur le grand déballage du procès de Johnny Depp

Amber Heard et Johnny Depp (montage) — SIPA

  • Le procès intenté par Johnny Depp contre « The Sun » touche à sa fin.
  • Pendant trois semaines, les détails les plus sordides de la vie de couple de la star avec Amber Heard ont été égrenés devant la Haute Cour de Londres.
  • Retour sur les moments marquants du procès avant les plaidoiries des avocats de Johnny Depp.

Le grand déballage touche à sa fin. Le procès en diffamation intenté par Johnny Depp au tabloïd The Sun, pour l’avoir décrit comme un mari violent, a donné lieu à un exposé détaillé sur la vie privée du couple que le comédien formait avec Amber Heard. Pendant trois semaines, les détails les plus sordides ont été égrenés devant la Haute Cour de Londres. Le tabloïd invoque quatorze épisodes de violences, tous contestés par Johnny Depp.

Le procès doit s’achever ce mardi avec les plaidoiries des avocats de l’acteur de Pirate des Caraïbes. Le jugement sera ensuite mis en délibéré à une date ultérieure. Retour sur les moments-clé de ce procès très médiatisé.

Qui a frappé qui ?

Le procès a donné lieu à un ping-pong d’accusations de violences entre la star hollywoodienne et son ex-femme. Cheveux arrachés, nez brisé, yeux au beurre noir, lèvre fendue… Citée comme témoin par The Sun, Amber Heard a décrit dans le menu détail les agressions que lui aurait fait subir Johnny Depp, dont elle a craint un moment qu’il ne la tue. Selon elle, il en attribuait la responsabilité au « monstre » habitant en lui.

De son côté, l’acteur fétiche de Tim Burton a nié avoir jamais levé sa main contre une femme, conforté par les témoignages écrits de ses anciennes compagnes Vanessa Paradis et Winona Ryder. Au contraire, a-t-il soutenu, c’est Amber Heard qui se montrait colérique et violente. Il l’a dépeinte comme une calculatrice narcissique et sociopathe cherchant à faire avancer sa carrière à ses dépens.

Drogue et alcool

Le procès a mis en évidence le mode de vie débridé de l’acteur et son importante consommation de drogues variées et d’alcool, commencée dès l’adolescence. Une lettre du médecin chargé de sa désintoxication, lue à l’audience, décrit la star comme « infantile » et « romantisant la culture de la drogue », sans intention d’y renoncer. Selon Depp, Amber Heard n’était pas en reste, consommant « deux à trois bouteilles de vin » tous les soirs. Elle a reconnu elle-même avoir pris à l’occasion de l’ecstasy ou des champignons hallucinogènes.

Doigt coupé

L’Australie, où Johnny Depp séjournait durant un tournage, a été le théâtre de disputes parmi les plus violentes du couple. L’acteur a accusé Amber Heard, photo sanguinolente à l’appui, de lui avoir sectionné l’extrémité d’un doigt avec une bouteille de vodka, ce qu’elle dément. Elle estime au contraire avoir été « prise en otage » pendant trois jours par une « personne violente et maniaco-dépressive, souffrant de troubles bipolaires et de psychoses induites par la drogue ».

Excréments canins ou humains ?

La Haute Cour de Londres s’est longuement penchée sur la question de savoir si des excréments retrouvés dans le lit du couple provenaient d’Amber Heard ou d’un de ses amis, comme l’affirme Depp, ou de leur chien, comme le soutient Amber Heard. Une chose est sûre pour Depp : cet incident, survenu à la suite d’une dispute lors du 30e anniversaire de l’actrice en avril 2016, a signé l’arrêt de mort de leur relation, moins de deux ans après leur mariage.

Accusation d’infidélités

Amber Heard a fermement démenti avoir été infidèle, comme l’assure son ex-mari, lui renvoyant cette accusation : elle n’a pas eu de liaison avec l’acteur James Franco ni avec l’entrepreneur milliardaire Elon Musk, qui lui aurait fait des visites nocturnes en mars 2015, peu après son mariage. « Je n’étais même pas en contact avec Elon avant 2016 », s’est-elle défendue.

Culture

Procès de Johnny Depp : Violent, jaloux… La défense du « Sun » tire un portrait sombre du comédien

People

Les employés de Johnny Depp assurent qu’il n’était pas violent

2 partages