VIDEO. Un juge au grand cœur et un nonagénaire en excès de vitesse font pleurer Internet

Avec ses décisions pleine de compassion, le juge américain Frank Caprio est devenu un star du Web. — Caught in Providence

Non, ce ne sont pas les oignons qui piquent. La vidéo d’un homme de 96 ans devant le juge pour un excès de vitesse tire les larmes aux internautes. Face au nonagénaire qui explique qu’il emmenait son fils atteint d’un cancer pour une prise de sang, le magistrat du Rhode Island Frank Caprio fait preuve d’une grande humanité qui réchauffe le cœur. Et il est coutumier du fait.

« Je ne conduis pas très vite, monsieur le juge. J’ai 96 ans et je conduis doucement. Je ne conduis que quand j’y suis obligé. J’emmenais mon fils faire une prise de sang. Il est handicapé. Je l’emmène pour des analyses toutes les deux semaines car il a un cancer », explique le père de la décennie, qui comparaissait pour un excès de vitesse devant une école.

En apprenant l’âge du fils – 63 ans – le juge sourit : « Et vous, et papa prend toujours soin de lui, hein ? » « Vous êtes un homme bon. Vous êtes un homme bon», insiste le magistrat, face au vieil homme qui a du mal à dissimuler son émotion. «Vous incarnez les valeurs de l’Amérique. Vous avez plus de 90 ans et vous vous occupez toujours de votre famille. C’est admirable », déclare le juge. Qui plaisante, pointant vers son propre fils, présent dans l’audience : « Il me regarde et se dit  »Papa, quand tu auras 90 ans, tu seras mon chauffeur. Vous êtes un mauvais exemple pour mon fils. »

Souhaitant « le meilleur » au nonagénaire, il conclut : « Affaire classée ! »

Juge au grand cœur

Sur Twitter, la vidéo a été vue plusieurs dizaines de millions de fois, et les emojis de larmes se multiplient. A 82 ans, le juge Caprio n’en est pas à son coup d’essai : plusieurs de ces décisions étaient devenues virales en 2017. Migrante qui ne parle pas anglais, vétéran de la guerre de Corée, parents en grandes difficultés financières… Le juge Caprio a fait de la compassion sa marque de fabrique, et ses audiences sont diffusées à la télévision depuis plus de 20 ans sur une chaîne locale dans l’émission Caught in Providence.

Toutes les affaires ne sont pas classées mais il fait souvent preuve de clémence. Il expliquait sa philosophie à la chaîne CBS en 2017 : « Je ne porte pas un badge sous ma robe. Je porte un cœur. »

709 partages