VIDEO. «Ulysse & Mona»: «Je rêve d’incarner un salaud qui n’aurait rien à voir avec moi», confie Eric Cantona

Manal Issa et Eric Cantona dans Ulysse &Mona de Sébastien Betbeder — Sophie Dulac distribution

  • Eric Cantona incarne un artiste solitaire qui sort de sa retraite grâce à une étudiante fan de son travail.
  • « Ulysse & Mona » lui offre un rôle complexe d’ermite bourru qui s’humanise.
  • On le sent très à son aise dans cette comédie tendre.

Eric Cantona devient un acteur de plus en plus convaincant, comme le prouve Ulysse & Mona, dans le quel il incarne un artiste bourru qu’une étudiante des Beaux-Arts (lumineuse Manal Issa) vient débusquer dans son refuge en pleine forêt. Le réalisateur du Voyage au Groenland a su prendre son interprète dans le sens du poil.

« Pour moi, le travail d’acteur est d’abord une question de confiance, explique Eric Cantona à 20 Minutes. Il me faut me sentir à l’aise pour me laisser aller. Sébastien Betbeder a une vision et je sens que j’en fais partie, il dégage une bienveillance rassurante. »

Ces bonnes ondes baignent une comédie tendre où le comédien distille doucement des qualités d’homme coincé dans sa solitude décidant soudain de renouer avec les proches qu’il a maltraités. « J’aime les changements de ton du scénario », déclare le comédien. Une scène de hold-up dans une station-service constitue un excellent exemple de ce phénomène.

« Looking for Eric », un tournant dans sa carrière

Cela fait maintenant vingt ans qu’Eric Cantona s’est lancé dans le métier de comédien, après avoir pris sa retraite de footballeur. « J’ai toujours su que c’est ce que je désirais faire et je m’estime chanceux d’avoir eu plusieurs vies », reconnait-il. Si ses premières armes datent du Bonheur est dans le pré (Etienne Chatiliez, 1995), puis desEnfants du marais (Jean Becker, 1998), il estime que Looking For Eric (Ken Loach, 2009) marque un tournant dans sa carrière d’acteur. Ce film dans lequel il incarne son propre rôle lui a permis de s’affirmer et d’être respecté par un public plus intello. « Ken Loach m’a apporté une légitimité tout en m’ouvrant les portes d’un cinéma que j’affectionne depuis toujours comme spectateur », dit-il.

Un rêve de salaud

Eric Cantona a, depuis, multiplié les projets ambitieux en marge du cinéma commercial comme Les Mouvements du bassin , Les Rois du monde ou Ulysse & Mona. « On me confie souvent des rôles qui me ressemblent un peu, avoue-t-il. Je rêve maintenant d’incarner un salaud qui n’aurait rien à voir avec moi. »

En attendant qu’un réalisateur exauce un tel désir, le comédien vient de jouer un ancien flic dans une série télévisée, Le Voyageur. « Si je ne crée pas, je cafarde, confie-t-il. Mon cerveau bouillonne constamment. » Tant que cette activité donnera d’aussi jolis résultats qu’Ulysse & Mona, ce n’est pas le spectateur qui s’en plaindra.