VIDEO. Plus de 800.000 euros réclamés à Booba et Kaaris après leur bagarre à Orly

Les rappeurs Kaaris et Booba. — SADAKA EDMOND/ LAURENT BENHAMOU/SIPA

Après avoir été condamnés au pénal à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende pour « violences volontaires » et « vol en réunion » il y a un an, Booba et Kaaris se retrouvent à nouveau au tribunal correctionnel de Créteil, cette fois pour une audience sur intérêts civils. Comme le raconte Le Parisien, les parties civiles leur réclament plus de 800.00 euros à la suite de leur bagarre le 1er août 2018 à l’aéroport d’Orly.

« La clientèle chinoise a fui nos boutiques »

« Le problème, ce n’est pas qu’on a dû fermer une demi-heure, explique au Parisien l’avocat de la société exploitante des commerces duty-free où s’est déroulée la rixe. Ce sont les conséquences médiatiques vis-à-vis de notre clientèle de luxe. Elle veut pouvoir déambuler en toute sécurité. Sur les cinq mois qui ont suivi la rixe, avant même les « gilets jaunes », la clientèle chinoise a fui nos boutiques. » Une perte estimée à 700.000 euros.

Les rappeurs paieront de leur poche

Les Aéroports de Paris évoquent un préjudice sur la fréquentation touristique, sans avancer de chiffre, tandis que la note compte aussi la dégradation du mobilier (6.000 euros), le vol ou la perte des produits (13.400 euros), l’impact psychologique sur les salariés (2.000 euros), etc. Si les rappeurs n’étaient pas présents à l’audience, leurs avocats font front. « D’autres facteurs, comme la hausse de fréquentation à deux chiffres de l’aéroport de Beauvais, ou les grèves des taxis ou des contrôleurs aériens peuvent aussi être avancés alors que cela n’a rien à voir avec la rixe », a avancé l’avocat de Booba. 

Le délibéré devrait être connu avant la fin de l’année et les chanteurs ont annoncé qu’ils paieront de leur poche.

Culture

Booba vs Kaaris: L’un renonce, l’autre pas

Culture

« Glaive » de Booba : Le clip mis en ligne moins d’un mois après la fusillade sur le tournage

3 partages