VIDEO. Décès dans un Ehpad: Sept plaintes déposées par les familles, des autopsies non concluantes

Devant La Chêneraie, la maison de retraite de Lherm dont cinq résidents sont morts d’une probable intoxication alimentaire. — B. Colin – 20 Minutes

Après la mort de cinq personnes dans un Ehpad de la commune de Lherm, au sud de Toulouse, plusieurs familles ont indiqué qu’elles allaient saisir la justice après l’intoxication alimentaire présumée dont ont été victimes leurs proches.

Mercredi, « trois plaintes ont été déposées pour homicides involontaires et quatre pour blessures involontaires », a indiqué à 20 Minutes une porte-parole du parquet de Toulouse.

Parmi eux, Emmanuel et ses sœurs. Ils ont appris en plein milieu de la nuit de dimanche à lundi que leur mère, Suzette, âgée de 75 ans, faisait partie des victimes. « J’attends des réponses, savoir comment cela s’est passé. Nous avons décidé de déposer plainte pour avoir accès au dossier », a-t-il indiqué mardi devant la maison de retraite, en marge de la visite d’Agnès Buzyn.

La ministre de la Santé a assuré qu’elle tenait à une « transparence complète » dans cette affaire. « Il est très important que cette enquête ait lieu et que nous sachions s’il y a eu des défauts de procédure ou une faute et que nous puissions en tirer les conséquences », a-t-il indiqué lors de sa visite.

Dès lundi, les services du procureur avaient ouvert une enquête pour « homicides et blessures involontaires ». Confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Muret et à la section de recherches, elle n’a pas pour l’heure permis d’établir ce qui a entraîné le décès des cinq pensionnaires et l’hospitalisation de quinze autres résidents.

Attente des analyses toxicologiques

« Les résultats de l’autopsie ne permettent pas de déterminer les causes des morts », a précisé le parquet de Toulouse. Il n’a pas encore obtenu les résultats des analyses toxicologiques réalisés au sein de l’Ehpad, en particulier dans la cuisine où sont réalisés les repas et qui a été placée sous scellés.

Ces derniers « seront certainement plus éclairants », estime le parquet qui a confirmé que les repas étaient confectionnés sur place. Des indications contraires avaient été données aux familles de victimes, démenties depuis par le groupe Korian, propriétaire de la maison de retraite qui accueille 80 résidents.

Société

VIDEO. Décès dans un Ehpad: Agnès Buzyn assure que «la transparence sera complète»

Société

«On s’épuise parce qu’on vous refuse des postes en plus», dans un livre, un ancien directeur d’Ehpad raconte

0 partage