VIDEO. Cyclisme : « Gagner toutes les courses »… La superstar Nairo Quintana débarque en Bretagne

Le coureur cycliste colombien Nairo Quintana, ici à Bruz, lors de la balade en public avec sa nouvelle équipe Arkéa-Samsic, le 24 novembre 2019. — C. Allain / 20 Minutes

  • Le grimpeur colombien Nairo Quintana était en stage de cohésion avec sa nouvelle équipe Arkéa-Samsic ce week-end à Bruz, près de Rennes.
  • Le coureur cycliste, sous contrat jusqu’au 31 décembre avec la Movistar, souhaitait signer dans une équipe plus familiale.
  • Acclamé par les 1.000 amateurs venus l’accompagner ce dimanche matin, le Colombien rêve grand et pourquoi pas du Tour de France.

Il est sorti dans le brouillard, caché derrière ses grandes lunettes de soleil et son cache-cou remonté jusqu’au nez. Visiblement frigorifié, Nairo Quintana a découvert la Bretagne ce dimanche, par un froid matin d’automne. La nouvelle vedette de l’équipe Arkéa-Samsic a pu mesurer sa cote de popularité dans une région qu’il ne connaît absolument pas.

Tout sourire, le grimpeur colombien a tapé soixante kilomètres de route aux côtés de son compère Winner Anacona, qui évoluait avec lui à la Movistar, et d’un millier de coureurs amateurs bien décidés à accrocher sa roue. « Je ne pensais pas être reçu comme ça, avec autant de cyclistes », a admis le coureur à son retour. J’étais ému de voir tout le monde qu’il y avait ». Romuald, cycliste amateur qui a roulé à ses côtés, confirme. « Il y avait du monde partout. Mais lui est resté devant tout le long ».

Sous son maillot de la Movistar, avec qui il est sous contrat jusqu’au 31 décembre, Nairo Quintana passionne autant qu’il intrigue. Mais qu’est-ce que le vainqueur du Giro et de la Vuelta vient-il faire dans une équipe de Continental Tour (l’équivalent de la deuxième division mondiale du vélo) ? « J’ai choisi cette équipe parce que l’ambiance y est assez familiale. J’ai vu que c’était une équipe sérieuse et que je pouvais être avec ma famille », résume le coureur de 29 ans.

« Il y a beaucoup d’attente »

Arrivé avec son frère cadet Dayer, Nairo Quintana souhaite visiblement s’offrir un peu de tranquillité. Chez Arkéa-Samsic, le Colombien va évoluer dans un cocon plus douillet que celui de la Movistar où son leadership partagé avec Alejandro Valverde et Mikel Landa ne lui avait pas permis de remporter le Tour de France (il a terminé deux fois deuxième).

Son ambition pour 2020 ? « Gagner toutes les courses qui se présentent, surtout en France, de réaliser nos rêves, d’être fiers de notre équipe. Il y a beaucoup d’attente », assure Quintana, qui pense évidemment au Tour de France. « Le parcours devrait m’être favorable, avec ce contre-la-montre qui ne sera pas plat, sur un parcours qu’on a déjà fait », en référence à l’avant-dernière étape du Tour 2020.

Son nouveau manager Emmanuel Hubert n’a d’ailleurs jamais caché ses ambitions et souhaite « gagner un grand tour », sans préciser si ce sera Nairo Quintana ou le champion de France Warren Barguil qui endossera le rôle de leader. « Je connais Warren et je sais que nous ne sommes pas des types à problèmes. Je pense qu’on va être très amis ».

« De l’artisanat à la grande distribution »

Dimanche matin, l’ensemble des coureurs de l’équipe Arkéa-Samsic a semblé réaliser la nouvelle dimension que prenait leur écurie. « On passe de l’artisanat à la grande distribution », résumait un membre du staff.

« On aura peut-être plus de pression. Mais c’est une bonne pression », résume le jeune coureur breton Elie Gesbert, renversé la veille par une voiture.

Sport

«Je n’ai pas eu le temps d’avoir peur»… Le cycliste Elie Gesbert renversé par une voiture

Sport

Après sa violente chute lors du Critérium du Dauphiné, Chris Froome a été opéré avec succès

0 partage