VIDEO. Coronavirus : A Broussais, une machine automatisée peut analyser jusqu’à 4.000 tests par jour

Tests de dépistage du coronavirus (illustration). — Mathieu Pattier/SIPA

Une belle bête. Ce lundi 11 mai, top départ d’un déconfinement ultra-progressif et à haut risque, c’est avec masques et à deux mètres des caméras que s’est déroulée la conférence de presse dans l’ancien hôpital Broussais ( Assitance Publique-Hôpitaux de Paris), à Paris 14e. Des locaux visités par le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, Michel Cadot, le directeur général de l’Agence Régionale de Santé Île-de-France, Aurélien Rousseau, le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, et l’adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la Santé et aux relations avec l’AP-HP, Anne Souyris. Objectif ? Voir comment fonctionne la nouvelle plateforme de la société chinoise MGI qui devrait mettre un coup d’accélérateur à la stratégie de dépistage… et de lutte contre le coronavirus.

« 96 prélèvements analysés en même temps »

En effet, depuis deux mois, le ministère de la Santé a choisi d’investir dans vingt machines qui analysent de façon automatique, rapide et fiable quantité de tests PCR. Combien exactement ? La plateforme à Broussais peut rendre en 24h le résultat de 4.000 tests au maximum. C’est quasiment le triple par rapport à une machine traditionnelle. « Habituellement nos machines analysent huit prélèvements en même temps, cette plateforme c’est 96 prélèvements », résume Jacques Fourgeot, biologiste de l’hôpital Necker (AP-HP), qui travaille sur cette machine de pointe. L’AP-HP a reçu deux de ces robots le dimanche 12 avril mais ils ne sont opérationnels que depuis le 8 mai, a précisé Martin Hirsch. Le temps d’organiser tout l’environnement, l’information, de recruter les professionnels nécessaires afin de faire marcher la plateforme. Qui ne tourne pas encore à plein régime… par manque de tests. Mais pour le directeur de l’ARS, Aurélien Rousseau, ces équipements seront un avantage certain dans ce déconfinement à haut risque.

Santé

Appel, test, isolement… Les 7 étapes clés à suivre quand on ressent les premiers symptômes

Santé

Les tests sérologiques sont-ils encore utiles à la stratégie de déconfinement ?

2 partages