VIDEO. « C’est ma banquière qui est contente », s’amuse Margaux, nouvelle championne de « N’oubliez pas les paroles »

Margaux, a battu le record de l’émission N’oubliez pas les paroles, présentée par Nagui. — Clément Lepetit / Air Productions

  • Margaux est devenue mercredi soir la plus grande gagnante du jeu télévisé « N’oubliez pas les paroles » présenté par Nagui.
  • La candidate de bientôt 25 ans a déjà remporté 425.000 euros et ne compte pas s’arrêter là.
  • Pour y parvenir, elle a appris par cœur plus de 750 chansons pendant plusieurs mois.

Un joli pactole de 425.000 euros lui tend les bras. Mercredi soir, Margaux a décroché le record de gains dans l’émission « N’oubliez pas les paroles », diffusée sur France 2 et détrôné Kevin, qui avait empoché 410.000 euros en juillet 2018. De plus en plus à l’aise aux côtés de Nagui, la jeune candidate de bientôt 25 ans ne compte pas s’arrêter là. Entre deux diffusions, elle a reçu 20 Minutes dans l’appartement qu’elle partage avec son compagnon à Saint-Malo où elle vit depuis deux ans. La jeune femme qui a grandi à Lorient y mène une vie paisible, bien loin des studios télé et des micros.

Mercredi soir, vous êtes devenue la plus grande maestro de l’histoire de l’émission. Vous réalisez ?

Pas vraiment, non. Pour moi, Kevin [le tenant du titre], c’était une machine. Je ne sais pas trop comment j’ai fait pour en arriver là. Il y a beaucoup de joie. On a parfois dit que je ne montrais pas mes émotions, mais là, je n’ai pas pu retenir mes larmes. Ma mère est venue me rejoindre sur le plateau. C’est elle qui m’a fait pleurer !

Vous l’emportez en plus sur une chanson pas évidente…

C’est Poupée psychédélique de Thierry Hazard. C’est une chanson hyper difficile avec des paroles qui changent beaucoup. Je ne la connaissais pas avant de réviser. Je ne connaissais que Le Jerk et je m’étais dit qu’il m’en fallait une deuxième de Thierry Hazard. Je suis très contente d’avoir gagné sur une chanson comme ça.

Maintenant que vous êtes première maestro, quel est votre objectif ?

J’aimerais bien battre le nombre de victoires de Renaud, qui en est à 55 (elle a gagné 43 fois). Je ne pensais pas rester si longtemps, et puis j’ai vu que je grimpais au classement. Au fil des émissions, je me suis prise au challenge. Je suis contente que ce soit une femme qui soit première. Je n’ai plus envie de partir maintenant (sourire). Si ça s’arrête, ça va me faire bizarre.

Vous avez déjà l’assurance de repartir avec 425.000 euros…

C’est ma banquière qui est contente (rires). Je sais qu’elle regarde l’émission tous les soirs maintenant.

Savez-vous ce que vous allez faire de votre argent ?

J’avais promis à mon copain de lui acheter une moto donc je vais le faire. Il a déjà commencé à prendre des leçons de conduite, alors je n’ai plus le choix. On va aussi s’acheter un appartement ou une petite maison à Saint-Malo. Mais je ne vais pas tout dépenser maintenant ! C’est ma mère qui va m’aider à gérer tout ça, moi je n’y connais rien.

Vous regardez l’émission tous les soirs. Comment vous trouvez-vous à l’écran ?

Ce n’était pas simple au départ mais maintenant ça va. J’ai l’impression d’être à l’écran comme je suis au naturel. Je grimace, j’ai des mimiques. Mes proches m’ont dit que j’étais à la télé comme dans la vie. Ça m’a rassurée. Je ne suis pas timide mais je n’ai pas une grande confiance en moi. L’émission m’a aidée à être plus à l’aise.

On vous voit très proche de Nagui depuis le début de votre aventure.

Sur le plateau, il est comme à la télé. C’est quelqu’un de très simple et de très gentil, il me demande sans cesse si ça va. Il est assez taquin mais je le suis aussi, ça fait partie de notre relation, c’est un jeu. Au-delà de Nagui, c’est toute l’équipe qui est bienveillante. L’ambiance est bon enfant et ça ne donne pas l’impression d’être dans une émission regardée par trois millions de personnes.

Les fans de l’émission sont épatés par votre connaissance parfaite des chansons. Comment faites-vous ?

J’ai beaucoup travaillé pour les apprendre par cœur avant l’émission. J’ai fait une liste de plus de 750 chansons que j’ai tapées à l’ordinateur. Et puis je les révisais jusqu’à ce que je les connaisse parfaitement. Comme je ne travaillais pas, je faisais ça sur ma terrasse l’été dernier. Ça m’a pris des mois mais c’est ce qui m’a permis d’en arriver là.

Vous aimez beaucoup chanter mais vous n’avez pourtant jamais donné un concert.

Non, je chante pour moi. J’ai toujours chanté parce que ma mère le faisait aussi. Mais je n’ai jamais pris de cours. J’ai commencé la guitare quand j’étais ado mais là non plus je n’ai pas pris de cours. J’ai simplement fait quelques chansons quand j’étais animatrice en club de vacances en Grèce. Je ne me suis jamais imaginé être chanteuse, mais j’ai hâte de donner des concerts caritatifs avec les autres maestros de l’émission.

Ce n’est pas la première fois que vous tentez votre chance à la télé. Vous pouvez nous raconter votre première ?

Quand j’avais 18 ans, j’ai participé au casting de La Nouvelle Star avec un ami. Le producteur qui faisait passer le casting m’a complètement démolie, en disant que je n’avais aucun talent. Ça m’a un peu démoralisée même si je n’y allais pas pour percer.

Série

La famille royale bientôt parodiée dans une série animée pour HBO Max

Télévision

« Envoyé Spécial », la fenêtre sur le monde de France 2, fête ses 30 ans

4 partages