VIDEO. Béatrice de «Koh-Lanta»: «Je suis très heureuse que des Africains soient fiers que je les représente»

Béatrice, cheffe des Jaunes, a emballé les téléspectateurs de Koh-Lanta — Philippe Le Roux / ALP / TF1

  • Béatrice, candidate de la nouvelle saison de Koh-Lanta sur TF1, a été désignée cheffe de la tribu des Tabuo lors du premier épisode.
  • La jeune femme est devenue très populaire auprès des téléspectateurs dès ce premier épisode.
  • Béatrice raconte à 20 Minutes comment elle a vécu sa première semaine de gloire et son sentiment de fierté face aux retours positifs.

Déjà une tête à claques, et déjà une chouchou. Lors du premier épisode de la nouvelle édition de Koh-Lanta, les téléspectateurs, très nombreux devant TF1, ont découvert  les 21 candidats et la principale nouveauté de cette édition intitulée « La guerre des chefs ».

Et justement, c’est la désignation de chefs qui a été l’occasion, pour plusieurs candidats, de se révéler. Victor a été perçu par de nombreux téléspectateurs comme arrogant, voire carrément insupportable, quand il a déclaré qu’il n’avait « pas d’affinité » avec Béatrice, désignée cheffe après sa victoire à l’épreuve inaugurale des poteaux.

Manque de pot, Béatrice est de son côté devenue la chouchou des téléspectateurs par sa combativité et son tempérament positif. Si Victor hérite du statut peu envié de « nouveau Clémentine », Béatrice nage en plein bonheur après ce premier épisode.

Avez-vous déjà vu le deuxième épisode qui sera diffusé jeudi soir ?

Non, je préfère garder la surprise et regarder avec mes proches. Le premier épisode, on l’a suivi tous ensemble, c’était la fête !

Aviez-vous réussi à garder le secret sur ce qui allait se passer dans l’épisode ?

Oui. Et ça n’a pas été trop dur finalement parce que mes proches aussi voulaient avoir la surprise. C’est plus sympa comme ça.

C’est sympa parce que ça s’est bien passé pour vous…

C’est sûr. Tout le monde était content et fier de moi, c’est agréable. Dans la soirée, j’ai gagné plein de followers sur Instagram, et les gens m’ont beaucoup sollicitée. Mais comme c’était des retours positifs, ça a été vraiment super.

Comment vos proches ont réagi en vous voyant désignée cheffe ? C’est un rôle qui vous va bien selon eux ?

Je crois que oui. Dans la vie, et dans ma famille, même si je suis la plus jeune, on me demande toujours mon avis. J’aime bien prendre des décisions, améliorer ou faciliter les choses, avoir des responsabilités. Mes proches ont trouvé ça assez naturel que je sois cheffe, même si personnellement, je n’ai pas cherché à avoir ce rôle, et que je ne m’y attendais pas du tout puisque c’est une nouvelle règle.

Etre cheffe a été un bon point dans votre aventure ?

Je ne peux pas trop en dire mais je dirai que oui. Je n’y étais pas préparée mais c’était intéressant. Pouvoir être présente aux conseils des autres tribus m’a bien aidé par exemple. On y apprend des choses : Où en sont les autres ? Est-ce qu’ils ont le feu ? Comment est l’ambiance ? Comment les autres chefs s’y prennent ? On se compare et on se règle grâce à ça. Par exemple, j’ai su quel genre de cheffe je ne voulais pas être en observant les autres.

A l’issue du premier épisode, beaucoup de téléspectateurs ont salué votre performance et se sentent représentés par vous, que ce soit des Bretons ou des personnes d’origines africaines. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Ça me rend fière. J’ai participé à ce jeu pour mon frère. Je ne suis pas là seulement pour moi. Alors si des gens disent que je les représente pour des valeurs positives, c’est formidable. Je suis fière de représenter les personnes de Saint-Tropez où je suis né, où de Saint-Malo où je vis, ou d’Afrique. Je suis d’origine africaine et je suis très heureuse que des Africains soient fiers que je les représente à la télé.

Télévision

«Koh-Lanta»: On a classé toutes les saisons et notre sentence est irrévocable

Télévision

«Koh-Lanta: La guerre des chefs»: Comment le jeu d’aventure est devenu une émission culte

0 partage