Var : Une jeune femme tuée, ouverture d’une enquête pour « homicide volontaire »

A la suite de la découverte d’un corps sans vie d’une femme âgé de 31 ans à son domicile à Saint-Raphaël (Var) la nuit de Noël, le parquet de Draguignan a annoncé mardi l’ouverture d’une enquête pour « homicide volontaire ».

« La découverte de ce corps a été faite par les pompiers après que des voisins de la jeune femme inquiets de ne plus la voir ont appelé la police », a détaillé Patrice Camberou, procureur de la République à Draguignan, confirmant les informations de Nice-Matin.

Une autopsie prévue mercredi

Si la présence de médicaments à proximité de la victime pouvait amener à privilégier la piste du suicide, l’examen du corps demandé par le magistrat de permanence le soir du Réveillon a révélé « des traces létales laissant à penser qu’elle a pu être tuée volontairement », a ajouté Patrice Camberou. En cause notamment « des traces de strangulation dont on ne pense pas à cette heure-ci qu’elles soient compatibles avec un suicide », a précisé le procureur de la République.

La date du décès reste à déterminer. Une autopsie doit être réalisée mercredi pour confirmer ces éléments. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Toulon et une information judiciaire doit être ouverte mercredi.