Vannes-PSG : « Tu te retournes, il n’est plus là »… Kylian l’extraterrestre Mbappé prolonge le plaisir avec Paris (mais pas son contrat)

Il n’a même pas été remplacé, alors que le match était déjà plié. Lundi soir, Kylian Mbappé était LA star du PSG sur la pelouse de La Rabine, à Vannes. Parce que Neymar et Messi n’étaient pas là. Quand bien même ils auraient été du déplacement en Bretagne, les deux joueurs sud-américains ne peuvent plus rivaliser avec le talent de l’international français. Lundi soir, Kyky s’est offert un triplé face aux modestes joueurs du Vannes Olympique Club. Pensionnaire de National 2, le VOC a tenu une vingtaine de minutes face à l’ogre parisien, avant de céder sur une tête de Presnel Kimpembe. Mais sous une pluie battante, les Bretons ont pris la foudre en dix-sept minutes. Le temps pour Kyky de planter un triplé qui offrait une qualification tranquille en 8e de finale de Coupe de France à Mauricio Pochettino (0-4).

Sous contrat à Paris jusqu’en juin, l’international français devrait faire ses valises avant l’été. S’il ne prolonge pas, son départ ne devrait rien rapporter aux propriétaires qataris, qui avaient déboursé 180 millions d’euros pour s’offrir le gamin de Bondy quand il évoluait à Monaco. Dans pareille situation, beaucoup auraient bradé la rencontre face à des amateurs disputée un lundi soir sous une pluie battante dans un petit stade de ville. Après les 45 premières minutes, on a pu penser que Kylian Mbappé boudait. Sa promesse d’être à 100 % avec le PSG jusqu’à la fin de saison semblait aussi fiable que notre résolution de diminuer le chocolat en 2022. Il lui aura fallu une accélération monstrueuse pour mettre tout le monde d’accord. A la 60e minute, alors que son équipe avait toutes les peines du monde à contenir les assauts des joueurs de 4e division, Kyky a mis le turbo, déposé la défense et battu Clément Pétrel, pourtant très bon dans les cages du VOC lundi soir. « Il faut le voir et le vivre pour comprendre ce que c’est. Tu te retournes et il n’est plus là », glisse Alexandre Lavenant, défenseur du Vannes Olympique.

Onze minutes plus tard, Mbappé récidivait d’une magnifique frappe en pleine lucarne, scellant le sort d’une rencontre que Paris n’avait pas le droit de perdre. Avant de s’offrir un triplé quelques minutes plus tard sur une offrande du jeune Dina Ebimbe. Fin du boudou de Kylian, qui pouvait sourire en s’offrant ses 148, 149 et 150e buts avec le PSG. Monstrueux. « En première mi-temps, on ne l’a pas trop vu, il n’avait pas l’air très concerné », glissait dans un sourire Pierre Talmont, le coach vannetais. En deuxième période, la musique n’était pas la même. « C’est fou. Il nous a montré qu’il y a un vrai niveau d’écart entre lui et les autres. Même quand on pensait le contenir, il nous sort une frappe en pleine lucarne », ajoute Alexandre Lavenant.

Sous une pluie battante, le défenseur vannetais a souffert pour contenir l’international français. L’alerte jaune aux précipitations lancée par Météo-France sur le Morbihan s’est vérifiée vraie quand l’attaquant de 23 ans a fait tomber la foudre sur La Rabine. Mais à la fin de la rencontre, c’est lui qui a obtenu ce que tous ses coéquipiers espéraient. Le maillot de Kylian, transpiration incluse. « J’en ai parlé avec lui. Il m’a dit que si j’étais pas loin de lui à la fin du match, il me donnerait son maillot. Je vais le garder précieusement. Sans doute le mettre dans un cadre. Je ne sais pas si je vais le laver », rigole le défenseur vannetais.

« Les buts de Kylian, c’était la cerise sur le gâteau »

Qu’il en profite. Alors que la deuxième partie de saison s’annonce dense pour les Parisiens, le nombre de maillots portés par Kylian sous le logo du PSG pourrait ne pas dépasser la trentaine, Ligue des champions et coupe de France incluses. Mais ça, son entraîneur veut faire croire que ça ne l’affecte pas. « Ce soir, on a pris du plaisir. On a su corriger des choses à la mi-temps pour être plus fluides dans la conservation du ballon et trouver la profondeur. Les buts de Kylian, c’était la cerise sur le gâteau », a fait savoir Pochettino après la rencontre dans une conférence de presse chahutée par les bombardes du public.

Le charme de la coupe pour des joueurs à des années-lumière des préoccupations de l’international français, que beaucoup annoncent au Real Madrid. « Kylian ne se laisse pas affecter par sa situation contractuelle. Il l’a déjà dit et il l’a encore prouvé », a rappelé Pochettino. Dans une interview accordée à CNN, Mbappé a promis qu’il serait « à 100 % avec Paris » jusqu’à la fin de saison. Le PSG aura besoin de ça s’il veut espérer briller sur la scène européenne. Vannes n’est pas le Real Madrid.