Vannes : Excédés, des riverains publient des annonces pour recruter des dealers

Illustration d’un joint de cannabis dans un hall d’immeuble à Nantes. — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

Les riverains du parc de Kermesquel à Vannes (Morbihan) en ont ras le bol du trafic de drogue qui s’opère chaque jour sous leurs yeux. Ils l’ont fait savoir à leur manière samedi en placardant sur plusieurs arrêts de bus de la ville des petites annonces pour recruter des dealers et des guetteurs, comme le rapporte Ouest-France.

Comme pour une offre d’emploi, l’annonce détaille les principales missions du « job ». « Avertir le plus rapidement possible de l’arrivée de la police, accueillir les clients (100 à 200 personnes par jour), intimider les riverains et les dissuader de pénétrer dans le bois, détériorer au maximum l’espace naturel avec vos détritus, emballages et papiers brûlés », peut-on lire sur ces affichettes.

Un « poste » rémunéré 200 euros par jour

Le profil recherché est également détaillé : « Vous êtes idéalement mineur, d’un naturel fainéant, vous aimez l’argent facile et vous n’avez pas peur de crier ». L’affiche précise par ailleurs que le salaire net d’impôt est de « 200 euros par jour » et que pour postuler, « les candidats » doivent « se faire connaître dans le parc ».

Ouest-France rappelle que les riverains multiplient depuis plusieurs mois les actions pour dénoncer le trafic de drogue qui gangrène leur quartier.

Faits divers

De plus en plus de dealers extérieurs à la région viennent vendre de la drogue à Marseille

Faits divers

Au Val-Fourré, des hamacs pour le repos des dealers ?

189 partages