Vaccination : Le délai pour faire sa dose de rappel sans perdre son pass sanitaire réduit à 4 mois le 15 février

Le délai pour faire la dose de rappel afin de conserver son pass sanitaire passera à quatre mois maximum à partir du 15 février, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran dans une interview au JDD ce dimanche. Jusque là, la durée entre la dose de rappel et la dose précédente pour garder son pass était de sept mois maximum. Et cette obligation ne s’applique pour le moment qu’aux plus de 65 ans.

Dès le 15 février, troisième dose quatre mois après la dernière injection 

Elle s’étendra à tous les plus de 18 ans à compter du 15 janvier. Un mois plus tard, le délai passera donc à 4 mois. « Nous avons décidé de faire évoluer ces règles, mais en laissant à chacun le temps de faire son rappel : à partir du 15 février, il faudra l’effectuer quatre mois – et non plus sept – après sa deuxième dose pour avoir un schéma vaccinal complet. Et je précise que, dans ce parcours, une infection équivaudra toujours à une injection. Cela veut dire qu’une personne qui a ses deux doses, n’a pas encore fait son rappel mais a été récemment contaminée par le coronavirus répond aux conditions posées », a déclaré le ministre.

Selon Olivier Véran, avec l’ouverture du rappel trois mois seulement après la deuxième dose, 45 millions de Français sont éligibles. Environ 25 millions ont déjà reçu leur rappel selon le bilan du ministère le 2 janvier.