Vacances : Quels livres allez-vous emporter avec vous cet été ?

Youpi, c’est l’été. Mais attention, cette année, entre les masques, le gel hydroalcoolique et le pass sanitaire, vous n’aurez plus beaucoup de place dans les valises. Heureusement, 20 Minutes a pensé à vous et vous conseille cinq livres de poches. Pour nous aider, nous avons demandé un coup de main à Louis, libraire de L’Arbre à lettres à Paris. Il vous conseille cinq romans plébiscités par ses lecteurs.

En fin d’article, nous vous demandons vos conseils de lecture pour cet été.

Le discours de Fabrice Caro, adapté au cinéma par Laurent Tirard

Un roman irrésistible, écrit par un auteur très connu (et très génial) de BD, Fabcaro. Le livre s’ouvre lors d’un repas de famille. Adrien apprend qu’il devra faire un discours au mariage de sa sœur. Il est alors tiraillé car il vient de se faire quitter par sa compagne. On retrouve tout au long du roman un humour léger (aussi présent dans l’adaptation au cinéma, actuellement en salle). Mieux que des sourires, ce livre vous arrachera de vrais et francs éclats de rire !
Folio, 210 pages, 7,50 euros.

Là où chantent les écrevisses, de Delia Owens, Prix du meilleur roman ed Points 2021 (bientôt au cinéma)

Voyage sensible aux États-Unis. Ce livre mêle à la fois calme et douceur par « l’hymne à la nature » qui guide le lecteur au fur et à mesure des pages. Kya, surnommée « la fille des marais », abandonnée à l’âge de dix ans par ses parents, est prise sous l’aile de son ami Tate qui la guide dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture… « Un hymne à la nature, et un roman magnifique », selon notre libraire.
Points, Le Seuil, 460 pages, 8,50 euros

Loin, d’Alexis Michalik, Prix des lecteurs sélection 2021

Un road-movie chaotique, drôle et fabuleux, de l’Allemagne de l’Est aux plages de la Turquie. « Je pense à vous, je vous aime », une courte phrase au dos d’une carte postale de son père disparu vingt ans plutôt chamboule la vie de d’Antoine. Rien qu’avec ces mots, il part, accompagné de deux amis, à la recherche de son père à travers toute l’Europe dans un périple plein de rebondissements et bien plus long que prévu…
Le livre de poche, 768 pages, 9.40 euros.

Les déracinées, de Catherine Bardon

« Sans racines nous ne sommes que des ombres. » Idylle amoureuse des années 1930 entre Wilhelm, journaliste de 25 ans et Almah, dans un monde couvant la montée de l’antisémitisme. Désireux de ne pas quitter Vienne, ils doivent pourtant se résoudre en 1939 à l’exil. Ils feront partie des exilés en République dominicaine et devront faire preuve de courage, de patience et de volonté afin de se réinventer une nouvelle vie au sein d’un environnement à l’exact opposé de ce qu’ils connaissaient de leur ancienne vie.
Pocket, 584 pages, 10.50 euros.

La commode aux tiroirs de couleurs, d’Olivia Ruiz, Prix des lecteurs sélection 2021

Depuis sa toute jeune enfance planait ce mystère autour de la commode, couleur arc-en-ciel, de son abuela qui de ses dires contenait ses « renferme-mémoires ». A la mort de Rita, sa petite-fille hérita de cette commode, et c’est le cours de cette nuit trépidante, de découvertes mêlées aux souvenirs, que nous suivons pages après pages, tiroirs après tiroirs. Roman à la fois simple et riche, il nous transporte dans une autre époque, dans les souvenirs d’une famille entre France et Espagne.
Le livre de poche, 192 pages, 7.40 euros.

Et vous alors ? Quels livres nous conseillez-vous ? Quels sont ceux que vous avez prévu de lire (ou juste de poser à côté du transat pour frimer) ? Entre les différents confinements, avez-vous beaucoup lu ou avez-vous au contraire plein de bouquins à rattraper ? Racontez-nous tout ça.