Université : Lancement d’une nouvelle plateforme pour l’orientation et la sélection en master

Le « Parcoursup » version bac +3 est lancé. La plateforme voulue par le ministère de l’Enseignement supérieur, qui doit résorber les tensions entre offre et demande à l’université en master, s’appelle « mon master ». Elle sera mise en ligne le 1er février et les étudiants pourront y déposer leur candidature à partir du 22 mars et jusqu’au 18 avril. L’admission des candidats se fera du 23 juin au 21 juillet.

Depuis plusieurs années, des centaines d’étudiants ayant validé leurs trois années de licence ne trouvent aucune faculté pour les accueillir afin de poursuivre leur cursus universitaire, d’où la nécessité de mieux les orienter. A travers cette nouvelle plateforme, chaque candidat pourra inscrire ses vœux et les établissements examineront les dossiers avant d’en retenir certains et d’en refuser d’autres. Comme Parcoursup pour l’entrée dans l’enseignement supérieur, charge ensuite à l’étudiant d’accepter ou non les propositions qui lui sont faites.

Faciliter « la mise en relation entre les candidats et l’offre »

Lors de l’ouverture de la phase de candidatures, les demandes pourront se faire « à partir d’un dossier commun, sur 15 masters en formation classique et 15 masters en formation en alternance », indique vendredi le ministère dans un communiqué. Les candidatures « ne seront pas hiérarchisées par les candidats, de façon que les étudiants ne s’autocensurent pas et gardent la main tout au long du processus d’admission », assure-t-il. Le processus d’examen des dossiers « s’appuiera, comme aujourd’hui, sur l’appréciation du projet des candidats, de leur motivation, de leur parcours et des relevés de notes ».

Le ministère se félicite du fait que « pour la première fois, il va exister en France une plateforme unique pour consulter toute l’offre de formation en diplôme national de master et y candidater ». Elle résulte d’une concertation avec les organisations représentatives des étudiants et des établissements. « Il n’existe pas d’algorithme ou d’outils d’aide à la décision pour les formations : monmaster.gouv.fr n’est pas autre chose qu’une plateforme facilitant la mise en relation entre les candidats et l’offre de master », poursuit le ministère. Les prochaines années, de nouvelles formations en master devraient être ajoutées pour enrichir la plateforme.