Un pirate de l’air libanais arrêté en Grèce pour un détournement d’avion de 17 jours en 1985

Les passagers de l’avion de la TWA détournée en 1985 avaient été accueillis le 2 juillet par le président américain Ronald Reagan — TRIPPETT/SIPA

Un Libanais recherché pour un détournement d’avion  de la TWA en 1985 et le meurtre d’un passager américain, a été arrêté jeudi en Grèce, a annoncé samedi la police. Cet homme de 65 ans a été appréhendé jeudi sur l’île de Mykonos en vertu d’un mandat d’arrêt européen émis contre lui par l’Allemagne, a-t-elle précisé dans un communiqué, sans fournir son identité.

L’Allemagne le recherchait pour le détournement d’avion ainsi que pour un enlèvement en 1987. D’après les médias grecs, ce Libanais a été impliqué dans le détournement le 14 juin 1985 peu après son décollage de l’avion du vol TWA 847.

Un détournement d’avion historique

L’appareil, parti du Caire, se rendait à San Diego, avec des escales à Athènes, Rome, Boston et Los Angeles. Le détournement a eu lieu après son décollage de la capitale grecque.

Pendant 17 jours, le pilote de l’avion la TWA John Testrake a été contraint de sillonner la Méditerranée avec 153 passagers et membres de l’équipage, de Beyrouth à Alger, puis dans l’autre sens à nouveau. L’appareil a atterri à trois reprises à Beyrouth avant d’être finalement autorisé à s’y poser définitivement.

Le 15 juin 1985, à l’occasion du premier arrêt dans la capitale libanaise, un passager de 23 ans, un plongeur de la Marine américaine, avait été torturé avant d’être abattu. Son corps avait été jeté sur le tarmac.

Retour en prison en Allemagne

Le pirate de l’air présumé a été arrêté lors d’un contrôle des passeports d’un navire de croisière, selon Athens News Agency. Il a comparu vendredi devant la justice, qui a ordonné sa mise en détention dans l’attente de son extradition vers l’Allemagne.

Il avait été arrêté en Allemagne deux ans après le détournement de l’avion de la TWA, mais avait ensuite été échangé contre deux otages allemands enlevés à Beyrouth, selon des médias grecs.

Assassinat d’Imad Moughnieh, «cerveau» des prises d’otages au LibanLa découverte d’un débris d’avion au Mozambique relance l’énigme du vol MH370

0 partage