« Un flirt & une danse » : Tendre et fleur bleue, la nouvelle émission de France 2 fait du bien

Au lendemain de la Saint-Valentin, France 2 fera battre la chamade et la mesure à bien des cœurs. La chaîne lance mardi Un flirt & une danse, un divertissement très librement adapté du format britannique Flirty Dancing. « Nous avons changé 99 % du concept pour en faire un grand spectacle autour de l’amour », explique Arthur, qui produit l’émission via sa société Satisfaction.

Concrètement, ce nouveau programme invite des personnes célibataires de 23 à 80 ans à apprendre, avec un professeur, une chorégraphie qu’elles danseront ensuite sur le plateau, avec une ou un inconnu également en quête de l’âme sœur. Ces deux cœurs à prendre, que la production a réuni par affinités potentielles, ne se rencontrent l’un l’autre que sur la piste de danse, sans avoir discuté au préalable.

« On avait le sourire aux lèvres, les larmes aux yeux »

« Aujourd’hui, la mode, ce sont les rencontres sur Internet. Alors, que deux personnes qui ne se connaissent pas commencent par se découvrir au toucher avant de se découvrir visuellement et surtout se prendre dans les bras, ça veut dire quelque chose », glisse Sheila. Avec Agustin Galiana et Elodie Frégé, la chanteuse de Spacer est l’un des trois « témoins » de l’émission qui, sur le bord de la piste, sont aux premières loges pour assister aux prémisses de ces (éventuelles) amours naissantes et raconter ensuite ce qu’ils ont ressenti.

« On oubliait les caméras. On avait le sourire aux lèvres, les larmes aux yeux. On avait l’impression d’être dans notre cocon avec notre crème glacée devant une comédie romantique. On s’est laissé happer », confie Faustine Bollaert. L’animatrice apporte à Un flirt & une danse son humour et son empathie, loin de tout cynisme. 

Sachez-le : le programme se savoure au premier degré et en appelle à notre côté fleur bleue. « J’ai montré l’émission à des copains qui se demandaient à quoi cet ovni pouvait ressembler et ce que cela venait faire sur France 2. Ils ont été saisis en deux minutes », poursuit la présentatrice. L’ensemble a le potentiel de rendre le public tendre comme un chamallow et c’est le but. « Ce concept, c’est un bonbon », affirme Faustine Bollaert.

« Ce n’est pas de la téléréalité, c’est la réalité à la télé »

« Ça fait du bien de raconter de belles histoires, clame Alexandra Redde-Amiel, la directrice des jeux et divertissements de France Télévisions. En ce moment, on a besoin de se retrouver, de se retoucher, d’éprouver des sensations à nouveau, de parler d’émotions, d’amour, de choses qui font du bien. » « Des émissions aussi douces, où il n’y a pas d’incident, où tout va bien, c’est rare, embraye Arthur. C’est un programme où il n’y a pas d’élimination, pas de vainqueur. Le seul gagnant, c’est l’amour. »

Un flirt & une danse rappelle qu'il n'y a pas de limite d'âge pour chercher et trouver l'âme soeur.
Un flirt & une danse rappelle qu’il n’y a pas de limite d’âge pour chercher et trouver l’âme soeur. – Tiziano Da Silva-Rubens Hazon

Après avoir valsé sur scène, les deux célibataires regagnent les coulisses chacun de leur côté pour faire savoir s’ils envisagent ou non de revoir leur partenaire de danse, puis ils reviennent sur le plateau pour découvrir le résultat. « Il y avait beaucoup de pudeur entre les participants. Quand quelqu’un décide de ne pas aller plus loin, on ne peut pas dire que c’est un râteau pour l’autre », affirme Arthur.

« Tous ceux qui viennent sont très lucides, appuie Faustine Bollaert. Je les ai tous vus dans la loge avant le tournage, ils n’ont pas l’impression de vivre quelque chose de dramatique. Ils se disent qu’au mieux ils rencontrent quelqu’un et qu’au pire ils auront passé un bon moment en dansant avec un chouette partenaire tout en se créant un agréable souvenir. » Et l’animatrice d’insister : « Dans Un flirt & une danse, il n’y a pas de voyeurisme, pas de prise de tête, pas d’élimination graveleuse ou de moment gênant. Ce n’est pas de la téléréalité, c’est la réalité à la télé. »