Un animateur argentin misogyne écope de cinq mois de féminisme

Inculpé pour discrimination et violence de genre, Baby Etchecopar devra laisser le micro à des féministes pendant cinq mois. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une sanction pas banale ! Inculpé pour discrimination et violence de genre, Baby Etchecopar, un animateur de radio argentin, a été condamné le 20 décembre à recevoir des féministes pendant son émission et à leur céder le micro, dix minutes par semaine, pendant cinq mois à compter du mois de mars dans son programme « El Angel del Mediodia » (L’Ange de midi), diffusé sur Radio 10, rapporte le quotidien Le Monde.

Une sentence « qui vise à améliorer la tolérance »

Cet animateur misogyne, qui traite volontiers les féministes de « féminazis », ne pourra pas interrompre ses invités. Il devra se garder de tout commentaire avant, pendant et après leurs interventions.

« C’est une idée non punitive, mais qui vise à améliorer la tolérance », a expliqué à notre consœur du Monde à Buenos Aires, le procureur Federico Villalba Diaz.

Culture

#MeToo: «Le mouvement s’inscrit dans la longue histoire du féminisme»