Transports: quelles sont les aides pour l’achat d’un vélo électrique?

Pour alléger la facture d’achat de votre vélo électrique, adressez-vous d’abord à votre mairie. — IStock / City Presse

C’est bien beau de prôner la bicyclette pour les trajets quotidiens, mais il suffit que la distance soit un peu trop longue ou comporte un peu trop de montées pour que vous arriviez en nage au travail. L’alternative : opter pour un vélo à assistance électrique, qui vous permet de pédaler sans forcer. Sauf que le prix moyen de cet engin atteint un peu plus de 1.000 euros. Une coquette somme qui n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Une prime nationale limitée

Afin d’encourager une mobilité écologique et responsable, une subvention visant à alléger le coût de cet achat a été mise en place lors du précédent quinquennat, en 2017. Ce bonus, réservé au vélo à assistance électrique neuf n’utilisant pas de batterie au plomb, était à l’époque fixé à 20 % du coût d’acquisition, hors options, dans la limite d’un plafond de 200 euros. Un an plus tard, le nouveau gouvernement a resserré drastiquement les vis.

Ne peuvent ainsi bénéficier de cette aide nationale que les personnes majeures qui étaient non imposables l’année précédant l’acquisition du vélo. Et il faut avoir nécessairement obtenu une aide à l’achat auprès d’une collectivité locale pour prétendre au bonus national, sachant que le cumul des deux ne doit pas excéder les plafonds mentionnés de 20 % et 200 euros.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez effectuer votre demande dans les six mois qui suivent l’achat du vélo, via le formulaire accessible sur le site officiel du service public.

Les collectivités en renfort

C’est donc vers les municipalités qu’il faut se tourner pour profiter d’un réel soutien financier. Or, certaines sont plus généreuses que d’autres. À titre d’exemple, toute personne résidant à Paris peut prétendre à une subvention de 400 euros, et même de 600 euros pour les vélos-cargos, dans la limite de 33 % du prix d’achat.

Le département des Bouches-du-Rhône a lui lancé au 1er janvier 2019 une aide atteignant 25 % du prix et 400 euros pour les mille premiers demandeurs, sans condition de ressources, alors qu’Arras et Rouen participent à hauteur de 30 % du montant du vélo, plafonné à 300 euros.

À Clermont, dans l’Oise, l’enveloppe s’élève par ailleurs à 200 euros, tandis qu’à Nanterre et Caen, le montant de prise en charge varie selon la catégorie fiscale du foyer et dans la limite respective de 200 euros et 250 euros. En Occitanie, en revanche, il faut être non imposable pour obtenir 100 euros de la région. Il convient donc de se renseigner auprès de votre mairie pour savoir à quelle aide vous avez droit.

Bordeaux

Bordeaux: Un site pour permettre aux cyclistes de recenser les points noirs du réseau

High-Tech

Vélo électrique: Le Recon peut passer de 0 à 80 km/h en 5 secondes seulement

9 partages