Tourisme : Les box séjour et week-end ont-elles toujours la cote auprès des Français ?

A quelques jours de la Saint-Valentin, ils sont nombreux à avoir pensé offrir un coffret week-ends/séjour à leur moitié. Sans compter qu’ils peuvent aussi profiter du cadeau de l’autre ! D’ailleurs, selon Wonderbox, 70 % des acheteurs sont des acheteuses, âgées de 20 à 45 ans, qui offrent un coffret à leur conjoint, ou à leur famille.

Mais force est de constater que depuis le début de la crise sanitaire, ce type de présent est moins souvent offert. « Si l’on compare à 2019, les ventes de coffrets cadeaux ont chuté de 32 % en 2020, et de 11 % en 2021 », détaille Fabrice Lépine, Directeur Général de Wonderbox. La baisse est plus flagrante lorsqu’on se focalise sur les ventes en magasin, avec « 45 % de baisse en 2020, et 18 % en 2021 ». Pour autant, les ventes de coffrets sur Internet n’ont jamais battu de l’aile. « On a observé une croissance en 2020 de 40 % par rapport à 2019, et une croissance en 2021 de 30 % par rapport à 2020 », constate Fabrice Lépine. Tendance que confirme Stéphanie Bodak, témoignant d’un « changement de comportements d’achat avec un développement des achats en ligne ». Pour Guy Raffour, Directeur du cabinet d’études marketing Raffour interactif et expert tourisme, l’utilisation de coffrets cadeaux séjours n’était « pas adaptée à cette période de pandémie ». Les consommateurs ont été frileux à l’idée d’investir dans un coffret « au moyen et long terme », à cause d’une visibilité trop mauvaise.

« Les gens cherchent la campagne, la montagne, à s’éloigner des centres-villes »

Mais la donne pourrait changer lors des prochains mois, l’épidémie de  Covid allant peut-être laisser aux Français un peu de répit, en leur redonnant la fibre voyageuse. Et le marché du coffret cadeau week-end/séjour en France pourrait à nouveau surfer sur une vague d’acheteurs en quête d’une nouvelle manière de dépenser ses jours off. « On a constaté une grande attractivité des séjours avec une thématique Insolite. Dans le top 10 des ventes, trois des produits le sont, comme les nuits dans des yourtes, tipis, roulottes, cabanes… », explique Stéphanie Bodak, chief brand officer chez Smartbox. « Le coffret n° 1 des ventes, avant première vague de coronavirus et après quatrième vague, ce sont les nuits en cabanes, yourtes, bulles transparentes… », confirme Fabrice Lépine. « On va dans des lieux où on n’est pas contraints puisqu’on veut sortir, se changer les idées et être autonome ; les priorités ont changé », explique Guy Raffour. Parallèlement à ces tendances, l’appel de la nature se fait également ressentir. « Les gens cherchent la campagne, la montagne, à s’éloigner des centres-villes », complète l’expert tourisme.

Du côté des destinations, le groupe Wonderbox avance que 95 % des ventes de coffrets cadeaux concernent des voyages en France. Et sans surprise, ce sont les régions françaises où regorgent la faune et la flore qui sont plébiscitées. Celles aussi où les Français sont le plus susceptibles de trouver de la tranquillité. « Toute la façade Ouest, Normandie, Bretagne, jusqu’en Aquitaine, est très prisée, commente Fabrice Lépine. Tout comme la Nouvelle-Aquitaine, ou l’Auvergne ». Des régions, comme la Normandie ou la Bretagne, qui sont toujours attractives pour les parisiens, étant « dans la zone à 2-3 heures de Paris », rajoute le Directeur Général de Wonderbox. « Nous avons d’ailleurs sorti en 2020 une gamme très régionale, que nous avons renforcée en 2021, constatant l’engouement pour le tourisme local ».

Partir pour se retrouver

Au-delà du choix de la destination, les Français sont également en recherche d’occasions pour se retrouver et se faire plaisir. « Il y a un besoin vital de partir », explique Guy Raffour. En effet, « passer du temps avec leur famille, aller au restaurant et partir pour un week-end est le top 3 des choses que les Français ont le plus envie de faire après le Covid-19 », selon Stéphanie Durak. Pour répondre à cette demande, un coffret « séjour tout compris » a été lancé en octobre 2021 par Wonderbox, proposant « la nuit, le petit-déjeuner, la restauration et l’activité », d’après son Directeur Général. Smartbox, quant à lui, a développé sa gamme « séjours gourmands », comprenant « le séjour et la dégustation de vins ».

Et pour ceux qui n’ont pas encore pu profiter de leur coffret à cause du Covid-19, pas de panique, puisque les deux groupes confirment faire preuve de souplesse quant aux durées de validité. « Ayant constaté plus de demandes de prolongation de validité, nous avons fait preuve de flexibilité et ajusté nos conditions », assure Stéphanie Bodak. Quant à Wonderbox, Fabrice Lépine garantit que les clients « peuvent avoir un coffret qui a 10 ans dans les mains ».