Tour de France 2021 : Gros morceau de Pyrénées pour aller en Andorre… Ce qui nous attend pour la 15e étape

Voici tout ce qu’il faut savoir sur la quinzième étape entre Céret et Andorre-la-Vieille (191,3 km).

Ce qu’il s’est passé hier

Début de course où ça canarde dans tous les sens, avant une échappée de costauds validée. A 42 bornes de l’arrivée, Bauke Mollema part tout seul et s’impose en solitaire, pendant que Guillaume Martin monte sur la deuxième marche du classement général.

Les maillots distinctifs

Maillot jaune : Tadej Pogacar (UAE Team Emirates)

Maillot vert : Mark Cavendish (Deceuninck Quick-Step)

Maillot à pois : Michael Woods (Israël Start-up Nation)

Maillot blanc : Tadej Pogacar (UAE Team Emirates)

Le profil de l’étape

On commence direct avec 18 kilomètres de montée jusqu’au col non répertorié du Fourtou, histoire de bien paumer les sprinteurs. Ensuite, petit moment de respiration avant 60 bornes de montée en continu jusqu’à Font Romeu (et un col de première catégorie bizarrement placé). Puis on passe au-dessus des 2.000 m d’altitude pour le plaisir des Colombiens et de Pogacar, avant un dernier col de première catégorie et de finir en roue libre dans les rues d’Andorre-la-Vieille. Si t’es pas mort avant.

Profil de la 15e étape du Tour de France 2021 entre Céret et Andorre-la-Vieille.
Profil de la 15e étape du Tour de France 2021 entre Céret et Andorre-la-Vieille. – Capture d’écran/20 Minutes

Quand prendre l’antenne ?

Vers 14h15, à l’approche du sprint intermédiaire d’Olette. Du beau monde aura déjà lâché pour éclaircir le peloton, et après on attaque les gros pourcentages pendant trois heures !

Un peu de lecture en attendant ?

Ou plutôt d’écoute, avec notre podcast de la semaine consacré à Pogacar et aux soupçons de dopage vu son matelas.

Le résumé anticipé de l’étape

Après un départ tambour battant où tout le monde essaie de profiter de la montée pour s’échapper, les sprinteurs se mettent en grève et prennent un rythme de cyclotouriste. Le traditionnel groupe de seconds couteau se mêle à quelques échappés publicitaires et prend trois petites minutes d’avance, avant de se faire rouler dessus par le groupe maillot jaune réduit à quarante unités. Au passage de la frontière, il ne reste déjà quasiment plus que des candidats à la victoire finale.

Au Pas-de-la-Case, alors que Thomas Voeckler a arrêté la moto pour se prendre 3 cartouches et deux bouteilles de Suze, Alaf’ fait honneur à son statut de résident et place un coup de pétard. Repris quelques kilomètres plus loin par ce qu’il reste des trains Ineos, UAE et Jumbo, il s’arrête devant le camping-car de Marion faire un bisou à son fils. Dans la dernière ascension, il ne reste que quatre hommes : Pogacar, Gaudu, Vingegaard et Carapaz. Le manque d’oxygène profite au Colombien, seul à ne pas s’étouffer avant de plonger vers Andorre-la-Vieille.