Tour de France 2021 EN DIRECT: Ça part déjà dans tous les sens… Roglic et Thomas largués… Suivez la 8e étape avec nous

14h00Ouesh les cyclix, ça roule ? EXCELLENTE VANNE merci à tous. 

Trève d’humour, je vous propose sans plus attendre le résumé anticipé de cette 8e étape. 

Agacés de s’être fait punir comme des enfants hier parce qu’ils avaient loupé la bonne échappée, les Total Direct Energie s’emploient dès le début d’étape pour mettre Pierre Latour devant. Contre toute attente, ça fonctionne et le grimpeur part en compagnie de Warren Barguil, Guillaume Martin, Dan Martin et Matej Mohoric. Le Slovène a la patte chaude, et même si ça tire un peu de partout, il fait l’effort dans l’optique de renforcer son maillot à pois.

Il est même virtuel maillot jaune grâce aux 6 minutes d’avance laissé par le peloton au pied du col de Mont-Saxonnex. En fait, personne ne veut rouler derrière. Van der Poel laisse faire les favoris – et puis il est cuit de toute façon -, Pogacar boude toujours, Van Aert est occupé à rafistoler la cuisse de Roglic, encore pris dans une chute en début d’étape. Rouleur, grimpeur, soigneur, le Belge sait tout faire. Ses pâtes carbo au Campanile du Creusot vendredi soir ont épaté tout le monde.

Mais les choses sérieuses commencent dans cette première côte de première catégorie. Julian Alaphilippe avait pris une carte fidélité au Grand-Bornand en 2018 et compte bien en profiter. Il y avait 30 minutes de spa offert à la deuxième victoire d’étape. Bibao et Buchmann embrayent. Les trois hommes reprennent tous les Français dans la Colombière, seul Mohoric résiste encore et toujours.

La descente finale va rebattre toutes les cartes. Au bout du rouleau, le Slovène part à la faute. Les trois poursuivants se marquent, ce qui permet à la Jumbo de ramener le groupe des favoris. La victoire se joue au sprint, et c’est Van Aert qui l’emporte. Et oui, il est aussi sprinteur. Ce soir, c’est osso bucco pour fêter ça.