Tour de France 2019: Alaphilippe affirme qu’il ne jouera pas le général l’an prochain (et glisse un petit tacle à Kruijswijk)

Julian Alaphilippe a été élu — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

L’édition 2019 du Tour de France est à peine terminée, mais on a tellement vibré pendant ce mois de juillet qu’on signerait n’importe où pour peu qu’on nous dise que la nouvelle commence dès demain. Puisque c’est impossible, accordons-nous au moins un peu de rab avec les déclarations de l’un de nos héros nationaux, Julian Alaphilippe, 5e du classement général.

Invité sur le plateau de France Télévision pour évoquer cette édition (quasi) féerique pour les Français, le coureur de l’équipe Deceuninck-Quick Step a admis que « c’était un rêve de porter le maillot jaune un jour. »

« J’avais cette opportunité. Et je me suis retrouvé avec deux victoires d’étape et 14 jours en jaune. C’est une période que je ne vais jamais, jamais oublier de ma vie, a-t-il poursuivi. Je suis quelqu’un qui prend très vite du recul et je me rends bien compte de ce qu’il s’est passé avec l’effet maillot jaune, les victoires, la popularité. La chose qui m’a sauvé, qui m’a permis de profiter, c’est d’avoir réussi à me détacher de tout ce qui a entouré le maillot jaune, toute la pression que ça apporte, tout ce que les gens imaginent. Je le vivais, mais je savais où étaient mes limites, je savais que la dernière semaine allait être limite pour moi, que je pouvais me surprendre mais qu’il ne fallait pas trop rêver. J’ai eu raison. »

Un taquet à Kruijswijk et puis s’en va

Fidèle à lui-même, Alaphilippe s’est montré très franc au moment d’évoquer ses souhaits quant à la saison prochaine. Une saison qui n’aura visiblement pas la Grande Boucle comme objectif principal : « Pour le classement général, peut-être que cela viendra dans les années à venir mais pour l’année prochaine j’ai dans la tête de découvrir le Tour des Flandres, et pas du tout le classement général du Tour de France. »

En conclusion, le Français a discrètement glissé une petite pique au Hollandais Kruijswijk, troisième au général sans avoir beaucoup tenté lors de ce mois de juillet. « Je préfère avoir fait 14 jours en jaune et gagné deux étapes, que n’avoir rien fait et finir troisième », a-t-il lancé avant de s’éclipser. Une vraie rock star, on vous dit.

Sport

Tour de France 2019: «Dans l’époque moderne, c’est peut-être ce que l’on a eu de mieux», les Champs accueillent la fin d’un Tour exceptionnel

Sport

Tour de France 2019: Selon son directeur Christian Prudhomme, c’était «le plus beau Tour» de ces dernières années

595 partages