Toulouse: La disparition des statues n’était pas un vol mais une réparation

La fontaine de la place Goudouli, à Toulouse, où étaient installées les deux statues de Mark Jenkins. — Mike Peel / Wikimedia Commons

Qui a volé les statues de Mark Jenkins installées le 23 juillet à la fontaine Goudouli, place Wilson à Toulouse ? Depuis le 25 juillet et la disparition des deux œuvres de l’ artiste américain, la question se posait. L’énigme est résolue !

Un témoin a alerté jeudi La Dépêche car il avait vu deux hommes déménager les statues avant de les mettre dans un utilitaire. Puis l’artiste toulousain Tilt a prévenu le quotidien régional que c’était l’un de ses collaborateurs qui avait décidé d’enlever les œuvres « pour les réparer car elles étaient dégradées ». Il n’avait prévenu personne et a réagi seulement après les premières rumeurs de vol.

Les sculptures pourraient maintenant retrouver leurs places en septembre.

Société

Toulouse: Fumier déversé et permanence murée, les agriculteurs anti-Ceta se font entendre

Toulouse

Toulouse: Un homme interpellé par la BRI après s’être réjoui du décès d’un policier

0 partage