Toulouse : Dépendante de l’aéronautique, l’Occitanie a perdu 6.250 emplois dans ce secteur en 2020

Le secteur aéronautique a perdu 6.250 emplois en Occitanie en 2020, en conséquence de la crise sanitaire. — GettyImages
  • En 2020, dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, les entreprises travaillant dans la filière aéronautique et spatiale ont perdu 8.800 emplois.
  • L’Occitanie, très dépendante de ce secteur, paye un plus lourd tribut que la région voisine, avec 6.250 emplois en moins.
  • Dans l’aéronautique, les donneurs d’ordre ont mieux résisté que les PME et les sous-traitants qui affichent une perte de 10% des effectifs.

Sans surprise, l’emploi dans le secteur de l’aéronautique affiche une forte baisse liée à la crise sanitaire, selon une étude publiée vendredi par l’
Insee Occitanie. En 2020, dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, les entreprises travaillant dans la filière aéronautique et spatiale ont perdu 8.800 emplois, sans compter les intérimaires, ce qui représente une baisse de 5,5 % de leur effectif. L’Occitanie, très dépendante de ce secteur, paye un plus lourd tribut que la région voisine, avec 6.250 emplois en moins.

C’est davantage de perte d’emplois que celles créées en 2019 dans cette filière, qui s’élevaient 5.500 postes. Après une progression nette tout au long de l’année 2019, l’emploi s’est stabilisé au premier trimestre 2020, puis a chuté fortement à partir du deuxième trimestre, conséquence directe du confinement du printemps qui a mis à l’arrêt l’industrie aéronautique.

Les PME plus touchés que les donneurs d’ordre

« Le commerce, la fabrication de matériel de transport, l’hébergement et la restauration sont les secteurs les plus touchés par les conséquences de la crise sanitaire, explique Caroline Jamet, directrice de l’Insee Occitanie. Il y a eu un impact moins important de la crise sanitaire sur les autres industries comme l’agroalimentaire, qui a retrouvé une stabilité fin 2020. »

Dans l’aéronautique, les donneurs d’ordre ont mieux résisté que les PME et les sous-traitants qui affichent une perte de 10 % des effectifs. La métallurgie, activité la plus impactée en Occitanie comme en Nouvelle-Aquitaine, explique à elle seule près de la moitié de cette baisse, avec 2.100 salariés en moins. La maintenance et la construction aéronautique et spatiale résistent mieux.

Les créations de postes des deux dernières années effacées

Dans le tertiaire, les effectifs de la filière baissent de 7,9 %. Pour la filière aéronautique et spatiale, le tertiaire se limite presque exclusivement aux activités informatiques ainsi qu’à l’ingénierie et autres activités spécialisées, scientifiques et techniques puisque plus de 90 % des salariés du tertiaire travaillant pour la filière aéronautique et spatiale sont employés dans ces deux secteurs. C’est dans l’ingénierie et ces autres activités spécialisées, scientifiques et techniques que les effectifs chutent le plus fortement, soit une baisse de 3.000 salariés. Les établissements d’Occitanie, où le tertiaire représente 40 % des effectifs de la filière, subissent l’essentiel de cette baisse avec 2.850 salariés en moins.

La filière aéronautique avait créé 5.500 emplois en 2019 et 4.600 en 2018. La crise sanitaire a eu raison de ces 10.000 postes créés ces deux dernières années.

0 partage