Tir sur la Pologne : Attention à une photo datée de débris de missile

Le 15 novembre, alors que l’Ukraine était lourdement bombardée par l’armée russe, un tir de missile a frappé la Pologne, suscitant de nombreuses inquiétudes. Tandis que l’enquête concernant l’origine du tir suit son cours et que la piste d’un accident est privilégiée, plusieurs photos sont devenues virales sur les réseaux sociaux. Une a été attribuée de manière erronée au missile responsable de l’explosion, qui a fait deux morts dans le village de Przewodow, à environ 6 km de la frontière ukrainienne.

Deux photos de débris de missile ont été particulièrement partagées ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Mais la photo à gauche ci-dessous, présentant des débris à la lumière du jour, n’a pas été prise le 15 novembre 2022. 20 Minutes fait le tri.

Capture d'écran montrant deux photos de débris sur Twitter.
Capture d’écran montrant deux photos de débris sur Twitter. – Capture d’écran/Twitter

FAKE OFF

En effectuant une recherche par image inversée, on peut retrouver des occurrences de cette photo. Les premiers partages remontent au 8 octobre 2020, et font référence à ce qui apparaît comme un autre accident : des débris d’un missile avaient été retrouvés dans les montagnes du Caucase, près de Chirag dans le Daghestan. Des médias russes, comme RBC, ont également utilisé cette photo, attribuée à un utilisateur du réseau social russe VK, pour illustrer cette explosion en 2020. A l’époque, la thèse évoquée était celle d’un accident lié au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour la région du Haut-Karabakh.

Capture d'écran d'un tweet du 8 octobre 2020 montrant la photo de débris de missile, mentionnant le Caucase.
Capture d’écran d’un tweet du 8 octobre 2020 montrant la photo de débris de missile, mentionnant le Caucase. – Capture d’écran/Twitter

Dans certains posts, l’origine de cette photo est mentionnée et elle est utilisée comme point de comparaison avec la photo de droite, pour permettre l’identification du missile (et donc tenter de deviner qui est à l’origine du tir).

Une photo partagée par un journaliste polonais

La photo du débris, à droite, prise de nuit, a beaucoup été partagée dans les médias polonais à partir du compte Twitter de Mateusz Lachowski, journaliste polonais et correspondant de PolsatNews en Ukraine, sans que cette photo n’ait été reprise par les agences de presse. D’autres photos du site de l’explosion, montrant la remorque d’un tracteur renversée, ont par contre été publiées par Reuters par exemple.

Les pistes de tir d’un missile KH-101 ou S300 ont été évoquées sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le ministre de la Justice polonais, Zbigniew Ziobro, a indiqué le 16 novembre que « des débris de missile russe S300, utilisée par les armées russe et ukrainienne, ont été retrouvés » sur place. Le président polonais a estimé « hautement probable » qu’il s’agisse d’un « accident malheureux » dû à un projectile ukrainien.

De son côté, l’Otan a indiqué ce 16 novembre, ne disposer « d’aucune indication » permettant d’attribuer l’explosion mortelle en Pologne à « une attaque délibérée » contre ce pays. « Notre analyse préliminaire suggère que l’incident a été probablement causé par un missile de système ukrainien de défense antiaérienne tiré pour défendre le territoire ukrainien contre les missiles de croisière russes », a expliqué le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg.