« The Tragedy of Macbeth » : Denzel Washington joue Shakespeare dans le « thriller » de Joel Coen

Il en impose Denzel Washington dans le rôle-titre de The Tragedy of Macbeth, disponible sur Apple TV+ce vendredi. Et cette adaptation de Shakespeare réalisée par Joel Coen (oui tout seul, sans son frère Ethan pour la première fois) est aussi impressionnante que lui. «  Shakespeare, Joel Coen et Frances McDormand sont les trois raisons pour lesquels j’ai accepté ce projet, confie le comédien à 20 Minutes. Cela suffisait largement à me motiver ! »

Cette fresque magnifique, superbement éclairée en noir et blanc par Bruno Delbonnel, offre une version intense de la pièce. « Joel a densifié la pièce en modifiant quelques passages, explique Denzel Washington. Elle est maintenant conçue comme un thriller, ce qui devrait la rendre plus accessible pour le public actuel. »

Un esprit de troupe

Le désir de pouvoir de Macbeth qui tue son roi pour prendre sa place après avoir croisé un trio de sorcières le plonge dans un cauchemar que partage le spectateur. « Joel a tenu à ce que nous tournions en studio dans des décors très dépouillés, précise Denzel Washington. Cela nous a mis à nu sans aucun endroit pour se cacher. » Le cinéaste va parfois jusqu’à isoler certains éléments du visage des acteurs pour accentuer la dramaturgie.

« Il nous a fait faire des lectures tous ensemble au cours desquelles nous nous sentions tous égaux devant lui, insiste Denzel Washington. Il a su créer une troupe unie par le texte de Shakespeare. » Le comédien déguste chaque tirade comme une friandise et sa partenaire Frances McDormand est tout aussi impressionnante en Lady Macbeth, progressivement frappée par la folie. « Joel nous a laissé une grande impression de liberté, reconnaît l’acteur. Je n’ai presque pas eu l’impression d’être dirigé, ce qui montre bien la subtilité dont il est capable avec ses acteurs. »

Une belle représentation

Inconsolable de la mort de Sidney Poitier, qu’il qualifie « de modèle et d’ami irremplaçable qui a ouvert la voie », Denzel Washington se réjouit de voir de nombreux visages colorés dans la troupe. « Quand j’étais étudiant, j’ai joué Othello parce qu’il était noir, mais c’est important pour les jeunes Afro-Américains de se sentir représentés dans des pièces comme Macbeth. C’est aussi une façon de les ouvrir à la culture. » La Tragédie de Macbeth, poème impressionniste, fait partie de ces œuvres qui font redécouvrir les classiques de la littérature et de théâtre à tous les publics.