« The Politician », la série de Ryan Murphy, expliqué aux Frenchies

Ben Platt campe Payton Hobart, le héros de «The Politician». — Adam Rose

  • Netflix a signé un mirobolant contrat de 300 millions de dollars avec le showrunner Ryan Murphy (Nip/Tuck, Glee, American Horror Story et Pose).
  • La plateforme de Los Gatos dévoile ce vendredi le premier fruit de cette collaboration, The Politician.
  • La série suit Payton Hobart (Ben Platt), un riche lycéen qui aspire à devenir président des Etats-Unis.

Début 2018, Netflix signait un mirobolant contrat avec Ryan Murphy, le showrunner derrière Nip/Tuck, Glee, American Horror Story et Pose. Netflix dévoile ce vendredi The Politician, la première œuvre née de cette collaboration. Cette satire politique, critique loufoque de l’Amérique de Donald Trump, « met en scène l’ambition de ceux qui sont prêts à tout » dans un lycée.

La série suit Payton Hobart (Ben Platt), un riche jeune homme qui aspire à prendre la présidence du conseil des élèves du lycée huppé de Saint Sebastian, étape nécessaire pour atteindre son objectif : s’asseoir dans le Bureau ovale. Evidemment, les choses se compliquent. Voici quelques clés pour appréhender pleinement cette série profondément américaine.

Ben Platt est une star de Broadway

S’il n’est pas encore très connu en France, Ben Platt peut se vanter d’avoir gagné un Grammy, un Emmy et un Tony avant l’âge de 25 ans. Celui qui incarne Payton Hobart, le riche lycéen aux aspirations présidentielles dans The Politician, est le fils du producteur américain Marc Platt, à qui l’on doit notamment La La Land de Damien Chazelle en 2016.

Il fait ses débuts sur les planches à l’âge de 9 ans dans la comédie musicale The Music Man à Los Angeles. A 11 ans, il participe à la tournée nationale du spectacle musical Caroline, or Change. A 17 ans, il joue Jean Valjean dans Les Misérables du Kidz Theatre. A 19 ans, il est choisi par Arnold Cunningham dans la production de The Book of Mormon à Chicago. La même année, il fait ses débuts au cinéma dans la comédie musicale Pitch Perfect.

Six semaines après sa rentrée à l’université de Columbia de New York, Ben Platt reprend son rôle de The Book of Mormon à Chicago à Broadway. A 24 ans, il triomphe dans Dear Evan Hansen. De Beyoncé à Reese Witherspoon en passant par Zac Efron, le tout Hollywood se glisse en coulisses pour prendre une photo avec lui. Parmi les nombreux admirateurs se trouve un certain Ryan Murphy.

Sa prestation lui vaut le très convoité Tony Awards du meilleur acteur dans une comédie musicale, le Daytime Emmy Award de la meilleure performance musicale, le Grammy Award du meilleur album de comédie musical et le Distinguished Performance Award, un prix qui récompense la meilleure performance de la scène new-yorkaise au cours de l’année écoulée et qui ne peut être gagné qu’une seule fois dans une carrière. Ben Platt est le plus jeune lauréat de l’histoire du prix. The Politician marque ses débuts sur le petit écran. Il y donne notamment la réplique à Gwyneth Paltrow (vue dans Glee) et Jessica Lange (vue dans American Horror Story).

Le fonctionnement d’un lycée aux Etats-Unis

Toute l’action de la première saison de The Politician se déroule dans une highschool (lycée) américaine. Aux Etats-Unis, on y passe quatre ans de sa vie, de 14 à 18 ans environ, d’abord en Freshman year (9th grade), puis la Sophomore year (10th grade), ensuite la Junior year (11th grade) et enfin la Senior year (12th Grade).

Le choix du lycée est très important puisqu’il détermine en partie dans quelle college (université) poursuivre ses études. Les frais de scolarité sont gratuits dans le public, mais peuvent être exorbitants dans certains lycées privés huppés, à l’instar du Saint Sebastian High School, l’établissement fictif de The Politician.

Les Américains suivent huit cours par an, soit 32 cours en quatre ans. Si certaines matières comme l’anglais, l’histoire et les matchs sont obligatoires, les élèves choisissent leurs options avec l’aide de leur counselor (conseiller pédagogique). Chaque élève a un emploi du temps différent et il n’existe pas outre-Atlantique l’équivalent de la classe. Les cours finissent vers 15 heures au plus tard et les élèves passent le reste de la journée à pratiquer un sport ou des activités extrascolaires.

Le système de notation se base sur des lettres de A à F. Pas d’examen du type bac à la fin du lycée, les Américains reçoivent un High School Diploma (diplôme) qui valide le suivi des cours lors du graduation day (cérémonie) avec le célèbre chapeau carré et voient leur senior portrait (photo) trôner dans le yearbook (annuaire des élèves).

Les élèves en dernière année passent le SAT Reasoning Test ou le ACT (American College Testing), des tests qui vont servir pour leur admission aux universités des États-Unis. Pour intégrer la Ivy League (les plus prestigieuses universités américaines comme Harvard, Yale, Berkeley, Princeton ou encore Stanford) comme le souhaite Payton, il faut obtenir au moins 1.900 points au SAT. Il faudra aussi passer le ACT.

Etre président du conseil des élèves aux Etats-Unis

Les élèves sont très impliqués dans la vie de leur lycée. Ils s’investissent dans des clubs, comme le club de chant de Glee, et les événements du lycée comme le fameux Senior prom (bal de promo).

Le president class (président du conseil des élèves) fait le lien entre les élèves et les dirigeants du lycée, il a pour mission d’organiser les activités et les événements étudiants, comme les bals. Les présidents Richard Nixon, Ronald Reagan, George H.W. Bush, Bill Clinton ont occupé cette fonction. Son élection ressemble à une mini-campagne électorale. Il existe d’ailleurs de nombreux tutos sur YouTube qui expliquent comment gagner cette élection.

L’élection du président du conseil des élèves est un classique de la fiction américaine. Dans le long-métrage Election, Reese Witherspoon campe une lycéenne qui se présente comme présidente. Dans Napoleon Dynamite en 2004, Efren Ramirez joue un lycéen qui gagne l’élection. Freddie Prinze Jr. joue un athlète populaire et président des élèves dans le film She’s All That de 1999.

Jessie Spano, interprétée par Elizabeth Berkley, est la présidente des élèves de la Bayside High School dans la série Sauvés par le gong. Steve Holt, joué par Justin Grant Wade, est le président des élèves de l’école secondaire que George Michael Bluth et Maeby Funke fréquentent dans la série télévisée Arrested Development.

Ryan Murphy renoue avec les thèmes développés dans sa première création, Popular, dans laquelle les lycéens populaires et les exclus de Kennedy High se livraient une guerre sans merci. Comme dans Glee, les lycéens de The Politician expriment parfois leurs sentiments en chanson. The Politician partage aussi cette esthétique aux couleurs saturée proche des décors de comédies musicales. On y retrouve aussi l’humour au 3e et 4e degré, basé sur l’absurde et le visuel, propre au style du showrunner. Sa marque de fabrique est sans doute l’inclusivité, et comme dans toutes ses œuvres, une grande place est réservée aux personnages LGBT. Bref, Ryan Murphy livre une dramédie musicale lycéenne assez inclassable qui ravira les aficionados du prolifique producteur.

Série

Fin de «Nashville», «Glee» sur Netflix… Êtes-vous incollable sur les séries musicales?

Série

VIDEO. Les 15 nouvelles séries US les plus attendues de la rentrée 2019

1 partage