Terrasses chauffées, RSA et « remise carburant »… Tout ce qui change au 1er avril

Qui dit 1er du mois, dit changement. Comme chaque début de mois, de nouvelles mesures gouvernementales ou lois entrent en application à partir de ce vendredi 1er avril. Des mesures qui devraient concerner une large partie de la population. 20 Minutes fait le point.

  • Pouvoir d’achat

C’est la mesure phare de ce mois d’avril et elle devrait perdurer pendant quatre mois : une remise de 15 à 18 centimes d’euros sera appliquée pour chaque litre de n’importe quel carburant. Le montant variera en fonction de la TVA appliquée dans les différents territoires français. Tous les Français sont concernés, y compris les professionnels.

Autre grande mesure en faveur du pouvoir d’achat : la revalorisation du RSA. Le revenu de solidarité active versé par la Caisse d’Allocations familiales (CAF) aux personnes âgées d’au moins 25 ans sans ressources augmente de 15,78 euros par mois et passe donc à 575,52 euros pour une personne seule et sans enfant. Cette augmentation s’applique à toutes les catégories de ménage. Un couple avec un enfant à charge touche ainsi 1.035,94 euros, et une personne seule avec deux enfants à charge, 863,28 euros.

La prime d’activité sera également revue à la hausse. Versée aux personnes exerçant une activité professionnelle ou percevant le chômage, mais ayant des ressources modestes, cette aide créée en 2016 va augmenter de 1,8 %. Le montant forfaitaire pour une personne seule passe ainsi à 563, 68 euros par mois et à 845,22 euros pour une personne avec un enfant à charge.

Bonne nouvelle pour ceux qui voulaient remplacer une chaudière au gaz ou au fioul. MaPrimeRénov’ augmente de 1.000 euros pour tout changement de système de chauffage vers un système renouvelable. Ce coup de pouce est valable pour tous les dossiers de demande d’aide déposé à compter du 15 avril et jusqu’au 31 décembre 2022.

  • Vie quotidienne

Les fumeurs vont avoir froid. Désormais, les cafés, restaurants, brasseries et tout autre enseigne possédant une terrasse ont interdiction de les chauffer. La mesure avait été repoussée d’un an en raison des conséquences désastreuses de l’épidémie de Covid-19 pour le secteur.

Dernière nouveauté et non des moindres pour ceux qui n’en peuvent plus des démarchages téléphoniques : dorénavant, les démarcheurs dans le secteur de l’assurance ont l’obligation de demander votre accord explicite pour poursuivre la conversation au début de l’appel.