Tarn-et-Garonne : La centrale nucléaire de Golfech touchée par un nouvel incident

La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Il est classé de niveau 1 sur une échelle de gravité allant jusqu’à 7. Un incident a eu lieu le 3 janvier dans le système de régulation de puissance du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. Selon EDF, qui a fait une déclaration jeudi à l ‘Autorité de sûreté nucléaire (ASN), « cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, sur la sécurité du personnel, ni sur l’environnement ».

Déjà, en décembre 2019, ce même réacteur n° 2 avait été arrêté après la découverte « d’une fuite vapeur sur une tuyauterie située dans la salle des machines, dans la partie non nucléaire des installations ». Cet incident-là avait été classé de niveau 2 tandis qu’un autre incident, de niveau 1, s’était produit le 8 octobre lors d’opérations de vidange du réacteur.

Inspection renforcée

En septembre 2019, dans son rapport annuel, l’ASN a signalé une « dégradation » de l’exploitation de la centrale, avant de mener en octobre une inspection renforcée du site.

Les deux réacteurs de Golfech produisent environ la moitié de l’électricité consommée dans la région Occitanie.

Société

Golfech : Un des deux réacteurs de la centrale à l’arrêt après une fuite sur une tuyauterie

Société

Nucléaire: Des pastilles d’iode distribuées plus largement autour de la centrale de Golfech (et ce n’est pas à cause d’une fuite radioactive)

53 partages