Syrie : Un djihadiste français tué au combat

Un Français du nom (de guerre) d’Abou Hamza est mort en Syrie. Le djihadiste faisait partie d’un groupe appelé « Firqat al Ghouraba » (le groupe des étrangers) dirigé par Oumar Diaby, alias Omar Omsen, un ancien délinquant franco-sénégalais devenu prêcheur, selon l’OSDH.

Des groupes de djihadistes étrangers combattent aux côtés du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS), ex-branche syrienne d’Al-Qaïda, qui contrôle avec d’autres groupes rebelles une partie de la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie.

Des combats contre l’armée syrienne

Selon l’OSDH, basée au Royaume-Uni et qui dispose d’un vaste réseau de sources sur le terrain en Syrie, le djihadiste français a été tué lors de combats contre l’armée du régime de Bachar al-Assad dans la région de Jabal al-Zawiya, au sud d’Idleb. Il a été enterré lundi dans cette région, d’après l’ONG.

Diaby, qui travaillait en 2012 dans un snack halal à Nice, avait rejoint en 2013 la Syrie où il a pris la tête d’une brigade djihadiste composée de jeunes Français, pour la plupart originaires comme lui de la région niçoise.

En septembre 2016, les Etats-Unis l’avaient qualifié de « terroriste international ». Donné pour mort, il était réapparu dans un tournage diffusé par France 2 en 2016. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la justice française.