#SunFunNotSunBurn… Un filtre Snapchat pour sensibiliser les jeunes aux effets du soleil sur la peau

L’association Vaincre le mélanome lance un filtre sur Snapchat pour sensibiliser les jeunes aux effets du soleil sans protection. — Capture d’écran Snapchat

Avec la fin du confinement, et bientôt le début des vacances scolaires, la tentation est grande pour chacun de vouloir enfin profiter  des rayons du soleil. Mais gare aux effets des UV sur votre peau ! Afin de montrer les conséquences d’une exposition au soleil sans crème de protection, l’association Vaincre le mélanome vient de créer  un filtre Snapchat en réalité augmentée.

Chaque utilisateur du filtre peut ainsi découvrir les effets du soleil sur sa peau sans protection, mais aussi utiliser l’appli pour jouer avec les accessoires proposés pour se protéger du soleil (lunettes, chapeaux, crèmes). Les internautes sont également invités à partager leurs créations sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SunFunNotSunBurn.

Taches de vieillesse, rides marquées, cancer de la peau…

Front raviné, lèvres ridées, joues tachetées… Avec ce filtre Snapchat, chacun peut se rendre compte de l’effet du soleil sur sa peau lorsqu’elle n’est pas protégée d’une crème solaire indice 50 + appliquée au moins toutes les deux heures. « Les taches de vieillesse prématurée de la peau ne sont pas forcément liées à l’âge et peuvent apparaître même sur une peau jeune si elle est trop exposée », explique ainsi l’association Vaincre le mélanome.

« Sous l’effet du soleil, la peau perd également de son élasticité et s’affaisse, c’est particulièrement visible au niveau de la joue et du contour des lèvres. Les rides deviennent aussi très nombreuses et très profondes sur l’ensemble du visage et des sillons verticaux apparaissent », ajoute l’association. Mais le principal risque, c’est le cancer de la peau qui peut se développer sous l’effet du soleil, « par exemple un grain de beauté peut évoluer en mélanome, un cancer qui peut être mortel », alerte Vaincre le mélanome.

En France, 50 à 70 % des cancers de la peau sont ainsi directement liés à une surexposition aux rayons UVA/UVB1​. Il y a chaque année 15.000 nouveaux cas de mélanome en France, et près de 1.600 personnes en meurent. C’est le cancer le plus fréquent chez l’adulte jeune entre 25 et 50 ans.

T’as vu ?

Nez affiné, peau éclaircie, teint lissé: Comment les filtres Snapchat uniformisent nos critères de beauté

T’as vu ?

Un filtre Snapchat, jugé trop réaliste, ne fait pas rire tous les ados américains

37 partages