Strasbourg : Un patient meurt aux urgences après avoir passé vingt heures sur un brancard

Un courrier est parti ce matin chez François Braun, le Ministre des Solidarités et de la Santé. Son expéditeur ? Le syndicat Force Ouvrière (FO) des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). Dans ce courrier, FO déplore une nouvelle fois la « dégradation des prises en charge et du fonctionnement délétère des urgences ». Avec un dernier « événement dramatique » survenu le 1er septembre dernier. Un homme âgé de 80 ans aurait été découvert mort après avoir passé environ vingt heures sur un brancard.

Décédé le lendemain de son arrivée

« Ce patient arrivé le 31 août dans le début d’après-midi sera retrouvé décédé le lendemain au moment des transmissions et déclaré mort à 14h40 », écrit le syndicat en dénonçant une « énième situation de blocage et surcharge des urgences du Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg ».

Joints par 20 Minutes, les HUS confirme le décès. Il « a été déclaré à l’Agence Régionale de Santé sur le portail national des événements indésirables graves. La déclaration est donc en cours de traitement selon les procédures habituelles dans un établissement hospitalier. »

Ce n’est pas la première fois qu’un tel drame touche le même service. Mi-mars, un patient avait aussi trouvé la mort, sans avoir eu le temps d’être pris en charge.