Strasbourg : Le Crous lance un jeu indigeste pour faire gagner des repas gratuits

Le jeu s’est terminé plus tôt que prévu. Mardi matin, le Crous de Strasbourg a mis fin à un concours lancé la veille avec le service d’insertion professionnelle de l’université. Son principe était simple et classique sur les réseaux sociaux : contre des partages, des abonnements et des likes, il était possible de remporter des lots. Sauf que ceux-ci n’étaient autres, pour deux chanceux tirés au sort, que… « deux mois de repas gratuits au Crous ».

Cette récompense a suscité l’indignation de plusieurs organisations estudiantines. Dont l’Union nationale des étudiants de France (Unef). « Avec d’autres on a réagi car c’est scandaleux d’utiliser la précarité étudiante comme un outil marketing », lance à 20 Minutes Jules Gori, le référent de l’Unef dans la capitale alsacienne. « On n’a pas le droit de jouer avec l’alimentation alors que certains étudiants font actuellement la queue dans des distributions gratuites ou sautent des repas par manque de moyens. »

Une polémique que n’avait pas vu venir le Crous strasbourgeois. La preuve, le même jeu-concours avait été lancé l’an dernier sans que cela ne suscite tant de réactions vindicatives. « On a recompté : il y avait deux commentaires négatifs sur les 380 », explique-t-on au Centre régional des œuvres universitaires et scolaires. Tout en reconnaissant une certaine « maladresse vu le contexte actuel ».

Le Crous reconnaît « le malaise »

Mais le Crous insiste : cette opération se voulait avant tout être de la communication. « C’était pour faire connaître toute notre activité aux nouveaux étudiants. C’est tous les ans pareil. On n’est vraiment pas là pour créer un malaise. Notre but, c’est d’aider les étudiants. Lutter contre leur précarité, c’est notre cœur de mission. »

« Oui, c’était scandaleux mais aussi maladroit », abonde de son côté Jules Gori, satisfait du recul du Crous. Ce qui ne l’empêche pas d’appeler à d’autres combats. « Nous, on réclame notamment le repas à 1 euro pour tous. Ça évitera peut-être de jouer sur l’alimentation… »