Strasbourg : La ville va donner 2 millions d’euros pour le budget participatif 2019

Illustration de pièces et de billets en euros. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES/SIPA

  • Afin de renforcer la démocratie locale, la ville de Strasbourg a mis en place le dispositif du budget participatif.
  • Il permet à des citoyens de proposer un projet, des idées pour leur quartier.
  • Pour cette nouvelle édition, des modifications ont été apportées au dispositif, qui bénéficiera de plus de moyens financiers et de temps.

Le temps de la saison 2 du budget participatif à Strasbourg est venu. L’expérimentation votée en avril 2018 devient pérenne au vu de son succès, même si des modifications importantes sont apportées pour cette nouvelle édition, « des corrections de trajectoire » comme l’a indiqué le maire de Strasbourg Roland Ries.

La plus grande nouveauté est l’enveloppe budgétaire allouée au dispositif : elle a doublé et passe à 2 millions d’euros. Un budget de six millions d’euros jusqu’en 2025 a été voté lors du dernier Conseil municipal ce qui assure la pérennité du dispositif, quel que soit le résultat des élections municipales à venir… Autre grande nouveauté, le coût maximum pour la réalisation d’un projet double également et passe à 200.000 euros. La répartition par quartier est aussi revue. Enfin, le dispositif est étalé sur deux ans, afin de permettre aux candidats de parfaire leur projet, que leur recevabilité soit étudiée, de donner du temps au service de la ville pour voir leur faisabilité mais aussi pour, finalement, les réaliser.

Des modifications qui n’enlèvent rien au dessin du dispositif. L’objectif reste le même, à savoir renforcer la démocratie, favoriser la participation des habitants au processus de décision. « Amener ceux qui ne s’intéressent pas à la vie de la cité à y participer », comme le précise l’adjointe au maire Chantal Cutajar qui porte le projet. Mais aussi « intéresser les jeunes et d’encourager les initiatives citoyennes », assure l’élue.

Un départ en douceur

Si la première édition avait été couronnée d’un « succès participatif », avec le dépôt de 214 projets (31 ont été sélectionnés) et le vote de 9.000 habitants, le bilan concret en cette fin 2019 reste cependant modeste : seuls trois projets ont été réalisés pour l’instant. Un objet visuel dans le quartier de Cronenbourg, des illuminations place Arnold, une stèle à Koenigshoffen. Selon Chantal Cutajar, 15 projets sont actuellement lancés et 13 autres attendent de l’être.

L’élue relativise ce départ en douceur en justifiant une équipe de suivi restreinte, « à l’inverse d’autres villes », et l’importance de certains projets, comme le lauréat de l’édition 2018, à savoir les Jardins de Babylone à Neudorf. « De quoi faire appréhender aux citoyens la complexité de certains dossiers sur le plan législatif et technique notamment. »

De bonnes volontés qui interrogent tout de même certains élus de l’opposition municipale, comme Pascal Mangin (LR) lors du dernier Conseil municipal. Ce dernier a fait savoir qu’il craignait « la substitution des projets participatifs aux politiques publiques », citant en exemple « l’installation de bancs à la piscine de Hautepierre, installation qui reviendrait à la collectivité »…

Quoi qu’il en soit, le calendrier est à présent connu et il est temps, pour les demandeurs, de déposer leur projet et leurs idées, jusqu’au 31 janvier précisément. Puis sera faite l’étude de leur recevabilité et de faisabilité. La parole sera alors donnée aux habitants qui pourront voter en ligne pour leur projet préféré avant de pouvoir juger sur pièce, dans l’année 2021, le temps venu de la troisième édition…

Strasbourg

Strasbourg: D’un skatepark à une ville sans mégots, voici les lauréats du budget participatif

1 partage